Ecoutez Radio Sputnik
    Pentagone

    Le Pentagone réagit aux rapports sur des otages US de Daech en Syrie

    © AP Photo /
    International
    URL courte
    6131

    La partie américaine s'est montrée sceptique quant aux rapports sur la présence de citoyens américains parmi les otages des terroristes à Deir ez-Zor, en Syrie.

    Les États-Unis n'ont aucune information concernant la capture de ressortissants américains par des terroristes dans la zone de Deir ez-Zor en Syrie, a déclaré à Sputnik le porte-parole du Pentagone Sean Robertson.

    Intervenant jeudi lors de la 15e édition du club de discussion international Valdaï à Sotchi, Vladimir Poutine a annoncé que les terroristes opérant sur la rive est de l'Euphrate en Syrie avaient pris en otage près de 700 personnes, dont plusieurs ressortissants américains et de pays européens.

    «Bien que nous ayons confirmé l'attaque sur un camp de déplacés près de Deir ez-Zor la semaine dernière, nous ne disposons d'aucune information sur un grand nombre d'otages évoqué par le Président Poutine, et nous sommes sceptiques quant à la crédibilité [de ces données, ndlr]. Nous ne sommes pas non plus au courant de la présence de citoyens américains dans ce camp», a expliqué le porte-parole.

    Dans le même temps, Washington rejette les déclarations de Moscou selon lesquelles les États-Unis et la coalition ont échoué à éliminer la menace présentée par Daech*, a indiqué M.Robertson.

    «Au contraire, la coalition a libéré plus de 99% des territoires précédemment contrôlés par Daech*», a souligné l'interlocuteur de l'agence.

    Plus tôt dans la semaine, une source militaire et diplomatique avait fait savoir que des djihadistes de Daech* avaient pris en otage près de 700 personnes, dont des ressortissants de pays européens, dans le gouvernorat syrien de Deir ez-Zor. D'après ces rapports, les terroristes demandent aux Kurdes syriens de libérer leurs combattants détenus et de leur céder de nouveaux territoires à l'est de l'Euphrate, tout en promettant d'exécuter une dizaine d'otages chaque jour.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Prise d’otages en Syrie: Poutine évoque un «ultimatum» des terroristes
    La libération totale de Deir ez-Zor est une question de semaines
    Derniers bastions de Daech: la guerre en Syrie touche à sa fin
    Tags:
    crise syrienne, otage, Kurdes, coalition anti-Daech, Daech, Pentagone, Vladimir Poutine, Sean Robertson, États-Unis, Euphrate, Deir ez-Zor, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik