International
URL courte
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (146)
25340
S'abonner

Alors que la partie saoudienne a admis que le journaliste Jamal Khashoggi avait trouvé la mort à l'intérieur de son consulat à Istanbul, la Turquie «ne permettra jamais une dissimulation» concernant cette affaire, relate The Washington Post en citant le chef adjoint de l’AKP, le parti au pouvoir en Turquie.

Dans le contexte de la récente déclaration de la partie saoudienne que le journaliste Jamal Khashoggi a été tué dans une bagarre au sein du consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, un responsable turc a annoncé que son pays mettrait au jour toute la vérité sur cette affaire, lit-on dans le journal américain The Washington Post.

«Le chef adjoint du parti au pouvoir en Turquie a déclaré que la Turquie "ne permettrait jamais une dissimulation" du meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi dans le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul», selon le média.

Le procureur général Cheikh Saoud Al-Mojeb a annoncé samedi que le journaliste Jamal Khashoggi était mort en raison d'une rixe dans le consulat saoudien à Istanbul. 18 Saoudiens ont été arrêtés dans le cadre de l'affaire sur la disparition du journaliste. Riyad a également annoncé la destitution d'un haut responsable du renseignement saoudien, Ahmad al-Assiri, et d'un important conseiller à la cour royale, Saoud al-Qahtani, deux proches collaborateurs du prince héritier Mohammed ben Salmane.

Virulent critique du pouvoir saoudien, Jamal Khashoggi n'avait plus donné signe de vie depuis son entrée le 2 octobre dans le bâtiment du consulat saoudien à Istanbul

Dossier:
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (146)

Lire aussi:

Dupond-Moretti répond aux magistrats qui qualifient sa nomination de «déclaration de guerre»
Darmanin a «les gènes de la trahison», Jacob appelle Macron à «se méfier»
Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Tags:
journalistes, meurtre, Jamal Khashoggi, Istanbul, Arabie Saoudite, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook