Ecoutez Radio Sputnik
    Un avion (image d'illustration)

    Air Algérie va acheter 30 nouveaux avions avec 1,5 milliard d'euros du contribuable

    © Sputnik . Vitaliy Belousov
    International
    URL courte
    281532

    Air Algérie prévoit d'acheter prochainement 30 nouveaux avions pour environ 1,5 milliard d'euros, mais les passagers de la compagnie nationale critiquent les règles commerciales strictes et les tarifs élevés malgré l'âpre concurrence qui règne sur le marché.

    La compagnie Air Algérie compte acheter 30 nouveaux avions, selon son président-directeur général, Bekhouche Allache. L'État a déboursé un équivalent de 1.450 millions d'euros pour maintenir la société à flot, a-t-il affirmé au journal arabophone Ennahar cité par le site Algérie patriotique, tout en excluant des augmentations de salaire.

    Bekhouche Allache a notamment fait savoir qu'il souhaitait agrandir le parc d'Air Algérie jusqu'à 90 avions.

    Les passagers de la compagnie nationale algérienne relèvent l'état lamentable des appareils, y compris de ceux récemment acquis, et ce dans le contexte d'une concurrence de plus en plus rude dans le secteur du transport aérien.

    Toujours selon le site, même si elle ne doit sa survie qu'à des fonds publics, Air Algérie applique des règles commerciales strictes et impose à ses clients des tarifs élevés, parfois supérieurs à ceux des autres compagnies sur les mêmes lignes.

    Ainsi, les Algériens paient de leur poche les nouvelles acquisitions d'Air Algérie, mais le soutien de la compagnie par l'État ne leur est en rien bénéfique puisqu'ils subissent le diktat des prix de la compagnie, conclut l'auteur de l'article.

    Lire aussi:

    Quand la Chine remplit le vide du «net recul» de la coopération économique algérofrançaise
    Erdogan à Alger, pourra-t-il booster l’économie et régler les divergences géopolitiques?
    Entre la Russie et l’Algérie, un partenariat stratégique prometteur
    Tags:
    tarifs, prix, contribuable, concurrence, avions, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik