Ecoutez Radio Sputnik
    Su-35

    Su-35 pour l'Indonésie: Jakarta persiste et signe

    © Sputnik . Максим Блинов
    International
    URL courte
    10770

    L'Indonésie compte toujours acheter 11 chasseurs russes Su-35 malgré la menace de sanctions américaines prévues par la loi CAATSA, selon le ministre indonésien de la Défense contacté par Sputnik.

    L'Indonésie n'a pas l'intention de renoncer à l'achat d'avions de chasse russes Sukhoi Su-35, a déclaré à Sputnik le ministre indonésien de la Défense Ryamizard Ryacudu.

    «L'Indonésie s'attend à recevoir les chasseurs dans un avenir proche», a fait savoir le ministre tout en soulignant que son pays était très intéressé par l'acquisition de ces appareils.

    Selon lui, Jakarta «ne renoncera jamais» à son contrat avec la Russie par peur de sanctions américaines. La partie indonésienne est actuellement en train de régler les formalités techniques liées au contrat, a-t-il fait savoir.

    F-22 Raptor
    © AP Photo / Kamran Jebreili
    Auparavant, les médias ont rapporté que la réalisation du contrat sur la fourniture de 11 Su-35 à l'Indonésie signé en février dernier avait été reportée en raison de possibles représailles américaines prévues par la loi CAATSA qui impose des sanctions économiques contre toute entité ou pays ayant conclu des contrats d'armement avec des entreprises russes.

    Le Sukhoi Su-35 est un avion de chasse multirôle russe de génération 4++ exploité depuis 2014. Disposant d'un radar AESA Irbis-E, il est capable notamment de porter 8 tonnes d'armements divers sur 12 points d'emport.

    Lire aussi:

    Les sanctions US pousseront-elles Jakarta à dire «niet» aux Su-35 russes?
    L’achat de Su-35 par Jakarta reporté en raison des sanctions US
    Les chasseurs Su-35 russes pour l’Indonésie: le contrat est prêt
    Tags:
    chasseur, contrat, loi sur les sanctions contre les adversaires de l'Amérique (CAATSA), sanctions, Su-35, Ryamizard Ryacudu, Russie, Indonésie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik