International
URL courte
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (148)
11412
S'abonner

Le dossier sur la mort du journaliste Jamal Khashoggi sera examiné par un tribunal saoudien quand toutes les conditions seront réunies, d’après le ministre de la Justice du royaume, Walid ben Mohammed al-Samaani.

La mort du journaliste Jamal Khashoggi est survenue «sur le territoire souverain» de l’Arabie saoudite et cette affaire sera donc présentée à un tribunal saoudien, a annoncé samedi le ministre de la Justice du royaume Walid ben Mohammed al-Samaani dans un communiqué publié par l’agence de presse officielle SPA.

Selon M.Al-Samaani, le procès se déroulera quand toutes les conditions requises seront réunies.

Le ministre a promis de mener une enquête indépendante sur les circonstances du décès du journaliste confirmé par le procureur général Cheikh Saoud Al-Mojeb un peu plus de deux semaines après sa disparition.

Jamal Khashoggi n'a plus donné signe de vie depuis son entrée le 2 octobre dernier dans le bâtiment du consulat saoudien à Istanbul. Selon le procureur, le journaliste est mort en raison d'une rixe dans le consulat.

18 Saoudiens ont été arrêtés dans le cadre de l'affaire. Le roi Salmane d’Arabie saoudite a en outre renvoyé un haut responsable du renseignement saoudien, Ahmad al-Assiri, et un important conseiller à la cour royale, Saoud al-Qahtani, deux proches collaborateurs du prince héritier Mohammed ben Salmane.


Dossier:
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (148)

Lire aussi:

Le Hamas dit avoir lancé des dizaines de roquettes vers Israël, des sirènes retentissent à Tel Aviv - images
Deux ex-espions du KGB et de la DGSE racontent: «Les Gafam sont le service de renseignement le plus puissant au monde»
Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
En s’alliant la France en Indo-Pacifique, «les Américains montrent qu’ils ne sont pas les seuls adversaires de la Chine»
Tags:
enquête, justice, Jamal Khashoggi, Walid ben Mohammed al-Samaani, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook