International
URL courte
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (146)
17102
S'abonner

Après que le procureur général d'Arabie saoudite a affirmé que le journaliste Jamal Khashoggi avait trouvé la mort au cours d'une altercation survenue dans le consulat saoudien à Istanbul, le Président américain s’est dit insatisfait des conclusions présentées et a affirmé ne pas exclure de prendre des sanctions contre le royaume, indique Reuters.

Évoquant l'affaire Khashoggi devant des journalistes au Nevada, Donald Trump a affirmé que les résultats de l'enquête préliminaire saoudienne ne le satisfaisaient pas et qu'il n'excluait pas d'imposer des sanctions à Riyad, signale Reuters.

De même, le chef d'État a déclaré qu'il allait discuter avec le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohamed ben Salman, de la mort du journaliste.

Le journaliste saoudien Jamal Khashoggi n'a plus donné signe de vie depuis son entrée le 2 octobre dernier dans le bâtiment du consulat saoudien à Istanbul. Un peu plus de deux semaines après sa disparition, sa mort a été confirmée par le procureur général Cheikh Saoud Al-Mojeb. Le procureur a expliqué que le journaliste était mort en raison d'une rixe dans le consulat.

18 Saoudiens ont été arrêtés dans le cadre de l'affaire. Le roi Salmane d'Arabie saoudite a en outre renvoyé un haut responsable du renseignement saoudien, Ahmad al-Assiri, et un important conseiller à la cour royale, Saoud al-Qahtani, deux proches collaborateurs du prince héritier Mohammed ben Salmane.

Dossier:
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (146)

Lire aussi:

Les talibans annoncent un nouveau crash, cette fois d'un hélicoptère, dans le sud-est de l'Afghanistan
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
«Ce qui s’est passé en Algérie est pire que la Shoah»: un historien algérien réagit aux déclarations de Macron
Crash en Afghanistan: l’avion pourrait appartenir à l'Armée de l'air US - vidéo
Tags:
consulat, décès, enquête, sanctions, Jamal Khashoggi, Donald Trump, Riyad, Arabie Saoudite, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik