Ecoutez Radio Sputnik
    Destructions à Raqqa

    Damas condamne les «allégations» du Quai d'Orsay sur la «libération de Raqqa»

    © AP Photo / Gabriel Chaim
    International
    URL courte
    14584

    Ce qui s'est passé à Raqqa est «une honte pour la France», a déclaré un porte-parole de la diplomatie syrienne cité par l'agence officielle SANA.

    Le ministère syrien des Affaires étrangères a dénoncé les «allégations mensongères» du Quai d'Orsay qui a récemment évoqué l'anniversaire de la «libération de Raqqa», rapporte l'agence SANA.

    D'après un représentant du ministère cité par l'agence, ce qui s'est passé à Raqqa est «une honte pour la France» qui rappelle son «histoire colonialiste pleine de crimes contre les populations».

    Selon cette même source, le soutien apporté par la France «à certains groupes terroristes» opérant sur le territoire syrien est une preuve de la politique «maligne et subversive suivie par le gouvernement français en Syrie».

    «Capitale» syrienne de Daech* depuis 2014, Raqqa avait été libérée en octobre 2017 par les Forces démocratiques syriennes (FDS; kurdes) avec l'appui aérien de la coalition internationale en 2017.

    Les bombardements de la coalition ont détruit la majeure partie de la ville qui comptait plus de 220.000 habitants avant le début de la crise syrienne. Selon certaines estimations, sa reconstruction pourrait prendre jusqu'à dix ans.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Pour Damas, Raqqa reste une ville occupée
    Le projet US en Syrie est «à bout de souffle», selon un député syrien
    Damas: Raqqa n’est pas libérée tant que l’armée syrienne n’y est entrée
    Tags:
    crise syrienne, destruction, bombardements, Daech, ministère syrien des Affaires étrangères, coalition anti-Daech, Forces démocratiques syriennes (FDS), ministère français des Affaires étrangères, Raqqa, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik