International
URL courte
3210
S'abonner

A la fin du mois de juin dernier, un Boeing 787-9 Dreamliner volant à une altitude de moins de 1.000 mètres au-dessus de la capitale britannique a évité une collision avec un drone, selon The Daily Mail.

Jamais un avion de ligne n'avait été si proche d'un choc avec un drone: le 25 juin dernier, un Boeing 787-9 Dreamliner de la compagnie aérienne Virgin Atlantic a évité d'entrer en collision avec un appareil sans pilote à l'approche de l'aéroport Heathrow de Londres.

Capable de transporter jusqu'à 264 passagers, l'avion se déplaçait à une vitesse de 400 km/h à une altitude de moins de 1.000 mètres lorsqu'un drone est passé très près de lui, relate The Daily Mail.

Selon un rapport de l'UK Airprox Board, organisme chargé d'enquêter sur les situations qui auraient pu devenir des accidents, un objet «semblable à un drone» a été observé en train de passer sur l'aile droite de l'avion à une distance qui ne dépassait pas 3 mètres.

L'incident a été classé en Catégorie A qui implique «un risque important de collision». La compagnie aérienne a confirmé les faits et appelé à introduire des règles plus strictes pour l'utilisation des drones.

Lire aussi:

Pour le Kremlin les tensions dans le Haut-Karabagh sont une «préoccupation sérieuse»
L’Azerbaïdjan a lancé des systèmes de lance-roquettes lourds dans la bataille, assure l’Arménie
Une majorité de Français souhaite le retour d'Édouard Philippe dans la vie politique
La fuite d’oxygène sur l’ISS gagne en ampleur
Tags:
avions de ligne, drone, accidents aériens, aéroport de Heathrow, Boeing 787 Dreamliner, Virgin Atlantic Airways, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook