International
URL courte
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (148)
18340
S'abonner

Le Président turc a assuré qu'il révélerait prochainement toute la vérité sur les circonstances de la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Tandis que le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Joubeir, a appelé à ne pas tirer de conclusions avant de connaître les résultats définitifs de l'enquête sur la mort du journaliste Jamal Khashoggi, le dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan a promis de faire plus de lumière sur l'affaire mardi prochain.

«Nous aspirons à la justice et la vérité nue sur cette [affaire] sera présentée», a déclaré le chef de l'État lors d'un rassemblement à Istanbul, comptant faire une déclaration lors de la réunion à venir au Parlement avec les membres de son Parti de la justice et du développement (AKP).

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Joubeir, a qualifié la mort du journaliste d'«énorme et grave erreur» et a dit «ne pas savoir où se trouve son corps».

L'Allemagne, la France et le Royaume-uni ont vivement condamné le meurtre du journaliste saoudien et ont exigé de leur fournir une clarification d'urgence.

Plus tôt dans la semaine, l'Arabie saoudite a fini par reconnaître la mort du journaliste, disparu début octobre au consulat saoudien à Istanbul. Riyad assure que Jamal Khashoggi a été tué dans une rixe et dément avoir ordonné qu'il soit assassiné.

Dossier:
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (148)

Lire aussi:

«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Israël annonce avoir envoyé plus de 80 chasseurs pour frapper 150 cibles du Hamas dans la bande de Gaza
Un chasseur russe intercepte deux avions de combat et un ravitailleur français au-dessus de la mer Noire - vidéo
Les limites de la transparence? L’Élysée refuse de dévoiler les fiches de paie de Macron
Tags:
journalistes, détails, déclaration, meurtre, décès, Jamal Khashoggi, Recep Tayyip Erdogan, Istanbul, Arabie Saoudite, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook