Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump et Kim Jong-un

    Les lettres de Kim Jong-un «ressemblent à des messages d'amour», selon Donald Trump

    © AP Photo / Ahn Young-joon
    International
    URL courte
    728

    Les lettres qu'il a reçues du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un sont de véritables «messages d'amour», a déclaré à The Washington Post Donald Trump, tout en promettant de les montrer.

    Le Président Donald Trump a comparé les lettres qu'il a reçues du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à «des messages d'amour» et a promis de les montrer, a annoncé The Washington Post.

    Lors d'une interview accordée au quotidien américain, Donald Trump a évoqué les critiques proférées par les médias après qu'il a dit que Kim Jong-un et lui «étaient tombés amoureux ». Selon lui, les lettres que lui a adressées le dirigeant nord-coréen témoignent de relations très chaleureuses.

    «Je vous montrerai ces lettres, a-t-il promis. Elles ressemblent à des messages d'amour.»

    Le locataire de la Maison-Blanche avait précédemment reconnu avoir les sentiments les plus chaleureux envers Kim Jong-un. Il a précisé que les relations entre son prédécesseur et le dirigeant nord-coréen étaient bien pires. Toutefois, Pyongyang ne semble pas se permettre de perdre la tête.

    Le 12 juin dernier, un sommet historique s'est déroulé à Singapour entre Kim Jong-un et Donald Trump. Les deux dirigeants étaient parvenus à un compromis en faveur d'une «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne».

    Lire aussi:

    Les États-Unis envisagent officiellement le recours à la force militaire contre l’Iran
    Attaque contre la Russie: le New York Times met en garde Trump après ses accusations de «haute trahison»
    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Tags:
    sommet, dénucléarisation, relations bilatérales, lettre d'amour, présidence américaine, Washington Post, Kim Jong-un, Donald Trump, Pyongyang, Singapour, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik