Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump et Xi Jinping

    «Il veut que les Chinois souffrent plus»: pourquoi Trump rencontrerait-il Xi lors du G20?

    © AP Photo / Andrew Harnik
    International
    URL courte
    7213

    Le commerce ne serait pas le principal sujet d’une possible rencontre entre les dirigeants américain et chinois, affirment plusieurs responsables américains cités par le site Anxios. Selon eux, cet entretien a surtout pour objectif de permettre «une reconnexion personnelle» entre les deux hommes.

    Lors de sa possible rencontre avec Xi Jinping fin novembre en marge du sommet de G20, Donald Trump entend avant tout rétablir des relations personnelles avec le dirigeant chinois, informe le site Anxios en se référant à trois sources informées.

    «Trump perçoit cette rencontre comme une reconnexion personnelle avec le Président Xi et non comme une occasion d'avoir des discussions détaillées. Les parties sont très loin l'une de l'autre […] Pour le moment, il n'y a pas de base commune pour une évolution [des rapports entre les deux pays]», a déclaré un interlocuteur du média.

    Par ailleurs, les différends commerciaux ne seraient pas le sujet principal de cette rencontre.

    «Il s'agit d'un sommet entre des chefs d'État et non de négociations commerciales», a ajouté l'un des responsables cités par Anxios.

    Le média assure également que Donald Trump n'a pas l'intention de relâcher la pression commerciale sur la Chine.

    «Il veut qu'ils [les Chinois, ndlr] souffrent plus», a affirmé l'une des sources.

    Auparavant, le journal South China Morning Post avait fait savoir, en se référant à une source de haute valeur, que les dirigeants américain et chinois s'étaient entendus pour s'entretenir en marge du sommet de G20 qui aura lieu à Buenos Aires du 30 novembre au 1er décembre.

    La guerre commerciale entre Pékin et Washington a connu une escalade depuis cet été, Donald Trump faisant fi des multiples mises en garde sur les risques pour les entreprises américaines et la croissance mondiale.

    La dernière attaque américaine lancée lundi 1er octobre contre Pékin porte à plus de 250 milliards de dollars la valeur des marchandises chinoises frappées de nouvelles taxes. Cela représente environ la moitié des exportations annuelles de la Chine vers les États-Unis.

    Le géant asiatique a répliqué à chacune des mesures prises par Washington et surtaxe désormais des produits américains représentant 110 milliards de dollars d'importations annuelles. Cela représente la quasi-totalité de ce que la Chine importe en provenance des États-Unis.

    De plus, le 20 septembre dernier Washington a imposé des sanctions contre le Département du développement de l'équipement, une branche de l'armée chinoise, après l'achat par Pékin d'avions de combat Su-35 et de missiles sol-air S-400 à Rosoboronexport, le principal exportateur russe d'armements.

    Lire aussi:

    Le Pentagone accuse la Chine de dumping de produits pour saper la sécurité américaine
    Faute de concessions, Washington se dit prêt pour une «guerre froide» contre Pékin
    Les livraisons de pétrole en Chine en provenance des États-Unis «complètement arrêtées»
    Tags:
    rencontre, sommet, Donald Trump, Xi Jinping, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik