International
URL courte
Traité FNI (138)
12211
S'abonner

Emmanuel Macron a rappelé, lors d'un entretien téléphonique dimanche avec Donald Trump, l'importance du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) conclu entre Washington et Moscou pendant la Guerre froide et dont le Président américain souhaite se retirer.

Emmanuel Macron a évoqué dimanche avec Donald Trump «la question de l'avenir du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire», a annoncé l'Élysée dans un communiqué lundi.

Le chef d'État français a profité de cet entretien téléphonique pour «rappeler l'importance de ce Traité, en particulier pour la sécurité européenne et notre stabilité stratégique.»Peu après, l'UE s'est elle-aussi prononcée en faveur du maintien du Traité, espérant un «dialogue constructif» entre Washington et Moscou.

«Le Traité FNI a contribué à la fin de la Guerre froide et de la course aux armements, il représente une pierre angulaire dans l'architecture européenne de sécurité. Il représente également une contribution importante dans les engagements sur la non-prolifération des armes nucléaires», a indiqué la porte-parole de Federica Mogherini, la cheffe de la diplomatie européenne.

Donald Trump a annoncé samedi son intention de sortir du traité, accusant Moscou de le violer et soupçonnant la Chine de développer activement des armes. Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov ainsi que le signataire russe du document, Mikhaïl Gorbatchev, ont averti Washington du danger de cette initiative, évoquant la possibilité d'une riposte.

Le conseiller du Président américain pour la sécurité nationale John Bolton est arrivé dimanche dans la capitale russe pour aborder le sujet du FNI avec les autorités russes.

Signé le 8 décembre 1987 par le Président américain Ronald Reagan et le secrétaire général du Parti communiste Mikhaïl Gorbatchev, le Traité FNI visait à détruire en trois ans les missiles d'une portée de 500 à 5.500 km.

Dossier:
Traité FNI (138)

Lire aussi:

Navalny: le chevalier blanc des Occidentaux rattrapé par ses propos xénophobes
Ces départements français sous «surveillance renforcée»
La mairie de Paris va proposer un reconfinement de la capitale pour trois semaines
La Défense russe réagit aux propos du Premier ministre arménien sur les Iskander
Tags:
Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), Donald Trump, Emmanuel Macron, France, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook