Ecoutez Radio Sputnik
    Salon  de l'automobile de Moscou

    Alger: le ministre de l’Industrie évoque les perspectives du secteur automobile en 2020

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    592

    Par rapport à son résultat de 2017, l’industrie automobile en Algérie réalisera un taux de production environ trois fois supérieur à l’horizon 2020. C’est ce qu’a annoncé, le 21 octobre à Alger, le ministre algérien de l’Industrie et des Mines, soulignant qu’une partie sera destinée à l’exportation.

    À l'horizon 2020, l'Algérie fera un saut important dans la quantité d'assemblage des véhicules pour les besoins de son marché intérieur, tout en réservant une partie à l'exportation. C'est ce qu'a déclaré, le 21 octobre, Youcef Yousfi, le ministre algérien de l'Industrie et des Mines, lors d'une conférence-débat organisée par le Forum du journal El Moudjahid.

    «Le nombre des véhicules assemblés localement a atteint 110.000 unités en 2017 et devrait atteindre 400.000 véhicules d'ici 2020, dont une partie sera destinée à l'exportation», a annoncé le ministre tout en soulignant que les opérateurs économiques actifs dans ce domaine «doivent aussi augmenter progressivement le taux d'intégration nationale qui, au fur et à mesure qu'il progresse, doit se traduire par une baisse graduelle des prix des véhicules».

    S'exprimant sur la stratégie de son département pour arriver à une production locale de véhicules avec un très haut taux d'intégration à partir de l'activité d'assemblage, le responsable a affirmé que cela «exige de la patience et ne peut avoir lieu en une ou deux années», tout en rappelant que la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) fabriquait déjà des véhicules industriels avec un taux d'intégration nationale dépassant les 80%.

    En conclusion, évoquant l'ouverture programmée d'une usine du groupe Peugeot en Algérie, Youcef Yousfi a indiqué qu'elle serait installée à Oran, soulignant «que les "difficultés" rencontrées ont été dépassées et que le site de l'implantation de l'usine a été délocalisé d'un lieu à un autre dans cette même wilaya».

    L'une des voitures les plus vendues en Algérie, la Peugeot 208, réapparaîtra sur le marché algérien avec des véhicules montés localement à partir du 15 novembre prochain. C'est ce qu'a rapporté le quotidien algérien L'Expression dans son édition du 17 octobre.

    Assemblée dans les locaux de l'Académie Peugeot à Oran, le modèle proposé, selon le média, «est une 208 animée d'un moteur diesel 1.6 HDI, de 92 Ch et de TechVision, affichée au prix de 2.699.000 DA [environ 19.670 euros, ndlr]; un modèle qui trouve déjà un écho favorable notamment chez les sociétés et les entrepreneurs».

    Très attendue sur le marché algérien, selon le quotidien, depuis l'annonce de sa commercialisation en Algérie, la Peugeot 208 compte déjà quelque 50.000 unités sur son carnet de commandes. Un succès immédiat.

    Lire aussi:

    Paris veut-il détrôner Pékin et retrouver sa place de premier partenaire d’Alger?
    Industrie militaire en Algérie: l’armée livre des véhicules à diverses structures (images)
    Marché algérien de l’armement: les occidentaux ont-ils une chance face à la Russie?
    Tags:
    intégration, exportations, automobile, industrie, Youcef Yousfi, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik