International
URL courte
16317
S'abonner

En visite à Moscou, le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton, a affirmé à l’antenne de la radio russe Écho de Moscou que les États-Unis n’avaient jamais envisagé la possibilité d’une frappe nucléaire américaine contre la Corée du Nord.

Washington n'a jamais considéré comme une option l'idée d'effectuer une frappe nucléaire sur la Corée du Nord, a déclaré John Bolton, conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, dans un entretien accordé à la station de radio russe Écho de Moscou.

«Non, bien entendu! Non, non, non. Bien sûr, les États-Unis, clairement pas», a-t-il dit répondant à la question d'un journaliste de savoir si l'administration américaine étudiait la possibilité d'une frappe nucléaire contre la Corée du Nord.

John Bolton a ajouté que, d'après ce qu'il savait, cette question «n'a jamais été abordée» par Washington.

«Et je pense que le Président Trump a clairement dit qu'il allait continuer de mener des négociations et que c'était le principal axe de la politique extérieure américaine à l'égard de la Corée du Nord», a aussi souligné M.Bolton.

Alors qu'il était encore en fonctions, le secrétaire d'État Rex Tillerson avait annoncé que le Congrès n'avait pas autorisé le recours à la force militaire contre la Corée du Nord.

Lire aussi:

Le Hamas dit avoir lancé des dizaines de roquettes vers Israël, des sirènes retentissent à Tel Aviv - images
Deux ex-espions du KGB et de la DGSE racontent: «Les Gafam sont le service de renseignement le plus puissant au monde»
Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Tags:
politique étrangère, frappe nucléaire, Rex Tillerson, Donald Trump, John Bolton, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook