Ecoutez Radio Sputnik
    Tunisie

    Pour le compte de l’UE, Paris va financer trois programmes de coopération avec Tunis

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    138

    Dans le cadre de l’Initiative Pilote de développement local intégré de l’Union européenne, la France financera trois programmes d’aide à la Tunisie, a indiqué le site L’Économiste maghrébin, en annonçant la signature de trois conventions de coopération entre les deux pays.

    En soutien à la Tunisie dans le cadre de l'Initiative Pilote de développement local intégré (IPDLI) de l'Union européenne, Paris a signé avec Tunis, le 22 octobre, pour le compte de l'UE, trois conventions de coopération pour un montant de 49 millions d'euros, a signalé, le même jour, le site d'information économique L'Économiste maghrébin en précisant que les trois accords avaient été ratifiés par le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed et Jean-Yves Le Drian, le ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères.

    La première convention consiste en une aide aux efforts de la Tunisie pour favoriser la décentralisation et encourager l'investissement dans les nouvelles communes. Dénommé Programme d'appui à la communalisation intégrale (PACI), cet accord, dont le montant est de 37,9 millions d'euros, sera financé intégralement et mis en œuvre par l'Agence française de développement (AFD). Son objectif est d'arriver à une couverture institutionnelle intégrale du territoire tunisien, en créant notamment 26 nouvelles communes dans cinq gouvernorats: Jendouba, Kasserine, Tataouine, Gafsa et Kébili.

    Dans le but de donner un nouveau souffle au secteur du tourisme, le deuxième accord consiste à aider la Tunisie à régénérer d'anciens centres urbains. Doté d'une enveloppe de six millions d'euros, ce Programme de régénération des centres anciens (PRCA) de l'Union européenne est conjointement financé par l'État tunisien, la Banque européenne d'investissement (BEI) et l'AFD. Son ambition est de renforcer l'approche globale des interventions dans les anciens centres urbains en visant leur réhabilitation ainsi que leur intégration économique et sociale.

    La troisième convention vise à promouvoir et à accompagner des initiatives entrepreneuriales. Le budget qui lui est attribué est d'un montant de cinq millions d'euros. Il sera pris en charge par l'Agence française de développement. Son objectif est de lutter contre le chômage des jeunes en aidant à la création d'une dynamique entrepreneuriale, notamment dans le domaine social et féminin.

    Lire aussi:

    Les trois facettes de la présence allemande en Tunisie
    Tunisie, paradis fiscal, «derrière cet acharnement, la France et l’Italie»
    L’ambassadeur tunisien à Sputnik sur le niveau des relations bilatérales avec la Russie
    Tags:
    développement, financement, convention, Union européenne (UE), Jean-Yves Le Drian, Youssef Chahed, Europe, Tunisie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik