Ecoutez Radio Sputnik
    Turkish Stream

    L’Italie rejoindra-t-elle le Turkish Stream? Vladimir Poutine donne des précisions

    © Sputnik . Sergey Guneev
    International
    URL courte
    Gazoduc Turkish Stream (59)
    6432

    La Russie envisage la possibilité de faire participer l’Italie au projet de gazoduc Turkish Stream, a déclaré Vladimir Poutine lors de la conférence de presse avec le Président du Conseil italien qui s’est déroulée à Moscou ce mercredi soir.

    L'Italie pourrait joindre le projet de gazoduc Turkish Stream «sur plusieurs itinéraires» via plusieurs pays comme le Grèce, la Bulgarie, la Serbie ou la Hongrie, a annoncé le Président russe ce mercredi soir s'exprimant au cours d'un point presse conjoint avec Guiseppe Conte en visite à Moscou.

    «En ce qui concerne plus précisément les questions d'infrastructure, du développement de l'infrastructure, nous considérons toutes les possibilités. Y compris le raccord de l'Italie au Turkish Stream sur plusieurs itinéraires. Cela peut être via la Bulgarie, cela peut être même via la Serbie, la Hongrie, cela peut être via la Grèce», a notamment indiqué Vladimir Poutine.

    Annoncé en décembre 2014, le projet de gazoduc Turkish Stream devait compenser l'abandon surprise de South Stream, un précédent projet de gazoduc devant alimenter le sud de l'Europe en passant sous la mer Noire et en contournant l'Ukraine. La Russie l'avait arrêté en raison du blocage de la Commission européenne.

    La mise en service du Turkish Stream était initialement prévue pour décembre 2016, mais le projet avait été interrompu en octobre 2015 en raison d'une crise diplomatique de plusieurs mois entre Ankara et Moscou. Il a finalement été réactivé en septembre 2016.

    Dossier:
    Gazoduc Turkish Stream (59)

    Lire aussi:

    Turkish Stream: la Russie et la Hongrie signent
    La Bulgarie fait un pas de plus vers le gazoduc Turkish Stream
    Turkish Stream: la Hongrie exige que Bruxelles «ne lui mette pas de bâtons dans les roues»
    Tags:
    infrastructure, itinéraire, gaz, Giuseppe Conte, Vladimir Poutine, Italie, Bulgarie, Serbie, Hongrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik