Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    À l’abri des services étrangers? Trump lève le voile sur ses communications

    CC0 / The White House
    International
    URL courte
    560

    Le Président américain n’utilise que des téléphones gouvernementaux, affirme-t-il sur Twitter. Donald Trump a ainsi réagi à une publication de The New York Times, selon laquelle les conversations téléphoniques du locataire de la Maison-Blanche peuvent être sur écoute de services de renseignement russe et chinois.

    Donald Trump n'a qu'un seul téléphone mobile, écrit-il sur son profil Twitter en commentant un récent article de The New York Times, selon lequel le Président américain ne respecterait pas les règles de sécurité en ce qui concerne ses conversations téléphoniques.

    «Les soi-disant experts sur Trump de The New York Times ont écrit un article long et ennuyeux sur la façon dont j'utilise mon portable, un article si incorrect que je n'ai pas le temps de le corriger. Je n'utilise que des téléphones gouvernementaux et j'ai un mobile gouvernemental que je n'utilise que rarement. C'est une histoire si fausse!»

    ​Dans un article publié le 24 octobre, des journalistes de The New York Times affirment que Donald Trump néglige les conseils de ses assistants en utilisant un iPhone vulnérable aux écoutes. Le média estime que les conversations téléphoniques du locataire de la Maison-Blanche peuvent être sur écoute des services de renseignement russe et chinois.

    Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a déclaré que Moscou percevait l'article de The New York Times avec humour. Il a toutefois indiqué que cette publication témoignait de la «responsabilité déclinante des journalistes».

    Lire aussi:

    Trump éprouverait une fascination «étrange» envers Macron, selon Politico
    Pourquoi Trump a-t-il besoin de deux portables à la fois?
    Pour Trump, le NYT a empêché l'armée US d'abattre al-Baghdadi
    Tags:
    conversation téléphonique, portable, The New York Times, Kremlin, Donald Trump, Dmitri Peskov, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik