International
URL courte
6200
S'abonner

Une délégation du Vatan (Patrie), parti non représenté au parlement turc, qui insiste sur la nécessité de rétablir un dialogue politique direct entre Ankara et Damas, a visité du 17 au 21 octobre la capitale syrienne où elle a eu une multitude de rencontres. Une responsable du parti a fait part de ses impressions à Sputnik.

La situation à Damas et dans ses banlieues est beaucoup plus calme et sécurisée que l'année dernière, époque de la précédente visite d'une délégation du Vatan en Syrie, a indiqué à Sputnik Elif Ilhamoglu, secrétaire du Bureau du parti en charge des questions de politique extérieure.

Elif Ilhamoglu: «Il y a un an, sur ce balcon, vous pouviez entendre des tirs et voir des éclats d'explosions. Il n'y a plus maintenant de bruits de guerre, les postes de contrôle dans la ville sont aujourd'hui beaucoup plus rares. De nos jours, Damas est une ville beaucoup plus calme et sécurisée. Nos amis parlent de la victoire».

«Notre précédente visite en Syrie a eu lieu il y a un an. Depuis, la situation dans ce pays a beaucoup changé. À l'époque, nous ne cessions d'entendre des tirs de mortier et des explosions de bombes. […] Maintenant, Damas peut être qualifiée d'endroit tout à fait sécurisé», a déclaré l'interlocutrice de l'agence.

Les membres de la délégation du parti turc Vatan lors d'une visite à Damas

Et de rappeler qu'encore huit mois auparavant, des terroristes opéraient dans les environs de Damas.

«Aujourd'hui, la campagne autour de la capitale syrienne est complètement nettoyée. […] Les gens reprennent espoir et on oublie peu à peu que c'était une zone d'hostilités. On voit moins de postes de contrôle militaires», a poursuivi Mme Ilhamoglu.

Selon cette dernière, lors des rencontres de la délégation turque en Syrie, les représentants syriens annonçaient leur désir de rétablir les relations politiques et diplomatiques entre Damas et Ankara.

«Bien des officiels que nous avons contactés dans le cadre de notre visite à Damas estiment que sous peu, les relations turco-syriennes peuvent revenir à leur niveau d'avant 2011», a résumé l'interlocutrice de Sputnik.

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Producteur passé à tabac: une nouvelle vidéo, filmée par un voisin, accable encore plus la police
Tags:
relations diplomatiques, rétablissement, dialogue, Sputnik, Vatan, Elif Ilhamoglu, Damas, Syrie, Ankara, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook