Ecoutez Radio Sputnik
    Julian Assange

    Assange met au défi les autorités équatoriennes

    © Sputnik . Alex McNaughton
    International
    URL courte
    4150

    Le fondateur du site WikiLeaks Julian Assange a refusé de respecter un protocole de conduite qui lui avait été imposé par les autorités équatoriennes en échange de la poursuite de son séjour à l’ambassade d’Équateur à Londres, rapporte l’agence EFE.

    Julian Assange a jugé inappropriée une série de dispositions régularisant son séjour dans l'ambassade équatorienne suite à son refus de se rendre à la justice britannique, a annoncé l'agence EFE en se référant à des sources proches du dossier dans la capitale équatorienne Quito.

    «M. Assange n'est pas d'accord avec ce protocole», a communiqué l'interlocuteur de l'agence, ajoutant qu'en signe de protestation le fondateur de WikiLeaks a refusé de recevoir des mots de passe pour utiliser Internet.

    Le procureur général équatorien, Inigo Salvador Crespo, a démenti pour sa part, lors d'une conférence de presse, les récentes déclarations d'Assange selon lesquelles ses droits avaient été violés.

    Comme annoncé précédemment, Julian Assange avait lancé une action en justice contre Quito pour protester contre ses conditions de vie à l'ambassade d'Équateur à Londres, accusant le gouvernement de «violer ses droits fondamentaux et sa liberté».

    L'ambassade d'Équateur à Londres avait imposé à Julian Assange depuis le 13 octobre un protocole de conduite régularisant les visites et les communications du fondateur de WikiLeaks avec le monde extérieur.

    Julian Assange, 47 ans, a trouvé asile dans l'ambassade équatorienne à Londres en vue d'échapper à une extradition vers la Suède où il était recherché pour viol et agression sexuelle. Bien que ces poursuites aient été abandonnées en 2017, le tribunal de Westminster a maintenu le mandat d'arrêt contre M.Assange, indiquant qu'il avait été délivré après que ce dernier a enfreint les conditions de sa liberté sous caution.

    Julian Assange craint, en cas d'arrestation, d'être extradé vers les États-Unis, où il est poursuivi pour la divulgation de nombreux secrets militaires et documents diplomatiques américains.

    Lire aussi:

    La justice équatorienne rend son verdict après une réclamation d’Assange
    Sans internet, ni téléphone: Assange reste déconnecté du monde extérieur
    Julian Assange dit non à l’asile en Équateur dans un courrier à «caractère réservé»
    Tags:
    conduite, Julian Assange, Londres, Equateur
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik