Ecoutez Radio Sputnik
    Un Boeing P-8 Poseidon

    Attaque contre la base de Hmeimim: la coalition s’exprime sur l’implication d’un avion US

    © AFP 2018 Greg WOOD
    International
    URL courte
    18379

    La coalition dirigée par les États-Unis a rejeté les accusations de Moscou selon lesquelles des drones qui avaient attaqué la base aérienne russe en Syrie en janvier étaient contrôlés depuis un avion-espion américain.

    La déclaration du ministère russe de la Défense sur l’implication présumée d’un avion de reconnaissance américain dans une attaque de drones contre l’aérodrome militaire à Hmeimim, en Syrie, est infondée, a affirmé vendredi devant les journalistes Sean Ryan, porte-parole de la Force multinationale interarmées de l’opération Inherent Resolve.

    «Toutes les suppositions selon lesquelles les États-Unis et les forces de la coalition ont joué un rôle dans l’attaque contre la base russe sont infondées et irresponsables», a indiqué M.Ryan.

    Le vice-ministre russe de la Défense Alexandre Fomine a déclaré jeudi, lors d’une conférence sur la sécurité en Chine, que l’attaque simultanée de 13 drones de combat contre la base aérienne russe de Hmeimim du 6 janvier aurait été contrôlée depuis un avion américain Boeing P-8 Poseidon. Selon M.Fomine, les drones sont passés en mode de contrôle manuel après avoir subi l’effet des systèmes de cyberdéfense russes.

    Le ministère russe de la Défense a précédemment déclaré que des radicaux avaient pour la première fois procédé à une attaque massive de drones contre la base aérienne de Hmeimim et le point d’approvisionnement des navires russes à Tartous, en Syrie, le 6 janvier dernier. Les militaires russes avaient repoussé l’attaque en utilisant des moyens de cyberdéfense. Ils ont abattu sept drones et ont pris le contrôle de six autres appareils.

    Le ministère a souligné que seul un pays développé sur le point technologique aurait pu aider les radicaux à organiser une telle attaque avant de mettre en garde contre d’autres attaques de ce type.

    Lire aussi:

    La Défense russe soupçonne les USA d’être derrière une attaque de drones contre Hmeimim
    Des radicaux auraient tenté d'attaquer la base de Hmeimim
    La Russie déjoue une attaque terroriste de drones contre la base aérienne de Hmeimim
    Tags:
    attaque, démenti, avion de reconnaissance, drone, aérodrome de Hmeimim, Boeing P-8 Poseidon, coalition anti-Daech, Pentagone, Sean Ryan, Syrie, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik