Ecoutez Radio Sputnik
    Réseaux sociaux

    120.000 EUR pour de la publicité: combien de «J’aime» le Foreign Office a-t-il acheté?

    CC0
    International
    URL courte
    583

    Selon les informations du ministère britannique des Affaires étrangères, le Foreign Office a dépensé 106.526 livres sterling dans de la publicité pour ses pages sur les réseaux sociaux. Et si l'on calculait combien de «J'aime» on peut acheter ou combien de posts peuvent être promus?

    Le bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth a versé un total de 106.526 livres sterling pour de la publicité sur Twitter, Facebook et Instagram depuis juin 2017 via l'agence Carat. Ce qui correspond à environ 136.663 dollars ou 119.831 euros.

    En cela, ces réseaux sociaux proposent diverses options de promotion. Si l'on prend Twitter: les tweets sponsorisés fonctionnent comme un système d'enchères et permettent d'afficher votre tweet à un public plus large. Ces tweets apparaissent dans les chronologies des utilisateurs et sont clairement étiquetés «promus».

    Le coût est d'environ 0,50 à 2 dollars et la moyenne est de 1,35 dollar. Ainsi, supposant que le Foreign Office ait dépensé toute la somme pour de la publicité sur cette plateforme, ça donne 101.231 ou 273.326 tweets (pour le prix moyen et le plus bon marché).

    Facebook, avec son milliard d'utilisateurs actifs, permet d'acheter un «J'aime» pour 0,57 dollar, soit 239.759 pour la somme que le ministère britannique a alloué à la publicité. De même, on peut acheter 21.521.000 «vues» (le prix est de 6,35 dollars pour 1.000).

    Sur Instagram, le coût d'une image sponsorisée visionnée 1.000 fois est de 6,7 dollars et 3 dollars pour une vidéo visionnée 1.000 fois. Alors, si le Foreign Office décide de dépenser ses 136.663 dollars uniquement sur Instagram, il aura soit 20.397.000 «vues» de l'image ou 45.554.000 «vues» d'une vidéo.

    Puis, globalement, si le ministère répartit ses fonds entre ces trois plateformes et décide d'acquérir, par exemple, des tweets promus, des «J'aime» sur Facebook et des «vues» pour une image sur Instagram, les calculs nous suggèrent qu'on peut dépenser 45.554 dollars pour chaque plateforme. Là, il est possible d'acheter 91.108 tweets promus pour le prix le plus bas, 79.919 «J'aime» sur Facebook et l'image sur Instagram récoltera 6.799.000 «vues».

    Lire aussi:

    Une bagatelle de 1,9 M USD: Twitter ne remboursera pas RT pour la publicité
    La France dans le top 10 des pays où le carburant coûte le plus cher, selon Bloomberg
    Trump accuse Facebook d’avoir soutenu Clinton lors de la présidentielle US
    Tags:
    dépenses, publicité, réseaux sociaux, Twitter, Facebook, Instagram, Foreign Office, Royaume-Uni, Londres
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik