Ecoutez Radio Sputnik
    Pendule

    Le Maroc abandonne le changement d'heure

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    6192

    Les autorités marocaines ont décidé de mettre fin au changement d'heure afin «d'éviter les changements opérés à maintes reprises durant l'année et leurs répercussions à plusieurs niveaux», indiquent des médias.

    Le gouvernement marocain a adopté vendredi un projet de décret pour le «maintien permanent de l'heure d'été en vigueur actuellement», annulant le prochain passage à l'heure d'hiver prévu dimanche, a appris l'AFP de source gouvernementale.

    Le but est de «maintenir l'heure d'été en vigueur actuellement afin d'éviter les changements opérés à maintes reprises durant l'année et leurs répercussions à plusieurs niveaux», selon l'exécutif, cité par la Maghreb Arabe Presse (MAP).

    Un responsable gouvernemental a confirmé à l'AFP que le passage à l'heure d'hiver n'aurait pas lieu dimanche. Le royaume restera donc à GMT+1.

    Le maintien de l'heure d'été «permettra de gagner une heure de lumière naturelle» et de «réduire la consommation d'électricité», a déclaré le ministre chargé de la Réforme de l'administration, Mohamed Ben Abdelkader, cité par la MAP.

    Prise sans débat ni concertation, cette mesure a suscité l'incompréhension et un large mécontentement sur les réseaux sociaux. La compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a annoncé que les horaires de ses vols seraient retardés d'une heure depuis les différents aéroports marocains «à partir de dimanche».

    Le Maroc a instauré le changement d'heure en 2008, dans le but de réduire sa consommation d'énergie, comme l'avaient fait de nombreux pays européens.

    Lire aussi:

    Le Kremlin réagit à la lettre de Bouteflika à Poutine
    «Allahu akbar»: le tout dernier cri du copilote lors du crash du Boeing de la Lion Air
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Tags:
    abandon, décret, gouvernement, décision, changement d'heure, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik