International
URL courte
Sommet France-Russie-Turquie-Allemagne sur la Syrie (30)
211373
S'abonner

Poutine a amené au sommet à Istanbul, pour régaler ses collègues, des gourmandises russes du district autonome des Khantys-Mansis, dont du poisson, des baies et des noix, selon le porte-parole du Kremlin.

Le Président russe a apporté des gourmandises russes du district autonome des Khantys-Mansis aux dirigeants qui sont venus à Istanbul pour le sommet sur la Syrie, a raconté aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

«Poisson, baies, noix et autres aliments», a listé Dmitri Peskov.

Le sommet entre la France, la Russie, la Turquie et l'Allemagne sur la Syrie a pris fin à Istanbul, suivi d'une conférence de presse conjointe des quatre dirigeants.

Les chefs d'État russe et français se sont déjà entretenus dans la capitale turque en marge du sommet. En outre, lors d'un entretien téléphonique plus tôt samedi, les dirigeants ont notamment discuté de la participations du Président russe aux événements à l'occasion du 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale prévus le 11 novembre prochain à Paris.

De plus, ils ont évoqué la tenue d'un sommet russo-américain dans la capitale française, a indiqué le Kremlin.

Auparavant, le Président russe s'était rendu dans le district autonome des Khantys-Mansis en Russie, où il avait présidé la réunion du Conseil présidentiel pour les relations interethniques, et avait rencontré le gouverneur du district Natalia Komarova, ainsi qu'avait visité le Musée de la nature et de l'Homme.

Dossier:
Sommet France-Russie-Turquie-Allemagne sur la Syrie (30)

Lire aussi:

Macron: «les images de l'agression» du producteur à Paris «sont inacceptables et nous font honte»
Une octogénaire étranglée, dépouillée et enfermée dans un placard, près de Calais
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Tags:
noix, gourmandises, baie, cadeau, poisson, sommet, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Istanbul, Turquie, Syrie, France, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook