Ecoutez Radio Sputnik
    Dollars et euros

    La Russie accorderait à Cuba 50 millions de dollars pour acheter des armes

    © Sputnik . Mihail Kutuzov
    International
    URL courte
    19643

    Un crédit de 50 millions de dollars visant à couvrir les frais d’achat d’armements russes pourrait être accordé par la Russie à Cuba, relate le journal Kommersant en se référant à des sources dans le domaine de la coopération militaire et technique.

    La Russie accorderait à Cuba un crédit de 50 millions de dollars pour acheter des armes russes dans le cadre de sa politique de réarmement, a rapporté le journal Kommersant en se référant à des sources dans le domaine de la coopération militaire et technique.

    Selon les deux sources informées citées par le média, l'accord sera signé lors de la 16e session de la Commission intergouvernementale sur la coopération commerciale, économique, scientifique et technique qui se déroulera fin octobre à La Havane.

    Comme l'indiquent les mêmes sources, les documents administratifs concernant les accords dans le domaine de la coopération bilatérale militaire et technique sont déjà signés.

    Il s'agit de l'achat de matériel blindé et probablement aéronautique, a précisé une source au sein de l'industrie de défense.

    «De plus, ils prendront des pièces de rechange, des instruments ainsi que du matériel pour entretenir les armements déjà livrés comme, par exemple, [les véhicules blindés] T-62 ou BTR-60», a-t-il également été précisé.

    En 2016, la Russie et le Cuba ont signé un accord portant sur un programme de coopération technologique courant jusqu'en 2020.

    Lire aussi:

    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    Tags:
    achat, argent, crédit, armements, Cuba, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik