Ecoutez Radio Sputnik
    Radio Sputnik en anglais (image d'illustration)

    Un partenaire de Sputnik porte plainte contre le ministère US de la Justice

    © Sputnik . Evgenya Novozhenina
    International
    URL courte
    2241

    La société américaine RM Broadcasting LLC, partenaire de la radio Sputnik en Floride, a annoncé son intention de porter plainte contre le département américain de la Justice qui l’oblige à s’enregistrer comme agent étranger. La rédactrice en chef de Sputnik, Margarita Simonian, a promis de suivre l’évolution de la situation.

    Une société partenaire de la radio Sputnik aux États-Unis, RM Broadcasting LLC, compte porter plainte contre le département américain de la Justice qui lui a envoyé une lettre l’enjoignant de s’enregistrer comme agent étranger, a déclaré à Sputnik Arnold Ferolito, propriétaire de la société.

    «Je ne suis pas un agent. Et comme je ne le suis pas, pourquoi devrais-je m’enregistrer? Ma plainte porte ainsi sur le fait que je ne suis pas un agent étranger et je ne remplis aucune des conditions pour être considéré comme tel», a indiqué M.Ferolito.

    Il a confirmé que sa société n’entendait pas se soumettre aux exigences du département de la Justice, avant de rappeler qu’aucun autre représentant de l’industrie de la radiodiffusion n’était obligé de s’enregistrer comme agent étranger aux termes de la loi américaine FARA (Foreign Agents Registration Act).

    «Mon travail se limite strictement à la radiodiffusion et à la télévision. Comme ce secteur n’est pas concerné par la loi, je n’ai pas à signer. Je ne suis pas un agent d’un gouvernement étranger. Je suis un homme d’affaires indépendant qui a réalisé une transaction», a insisté M.Ferolito.

    Après le dépôt de la plainte, le tribunal aura 60 jours pour rendre sa décision et RM Broadcasting aura ensuite 14 jours pour y réagir, a-t-il rappelé.

    La rédactrice en chef de l’agence Sputnik et de la chaîne de télévision RT, Margarita Simonian, a déjà promis de suivre de près l’évolution de la situation.

    «Selon nos partenaires, cela porte préjudice à leur travail. Il y a un an […], les autorités affirmaient que c’était une pure formalité. A présent, nous savons que ce n’est pas vrai. Et nous suivrons très attentivement cette affaire», a indiqué Mme Simonian à Sputnik.

    Le département américain de la Justice avait précédemment inscrit la chaîne de télévision RT America sur sa liste des agents étrangers conformément à la loi FARA de 1938. 

    Pourtant, d'autres médias publics étrangers opérant aux États-Unis, notamment la BBC, la Télévision centrale de Chine (CCTV), la chaîne France 24, la radio allemande Deutsche Welle, ne sont pas considérés comme des agents étrangers aux États-Unis. La chaîne RT s’est vu ensuite retirer son accréditation au Congrès américain. Des sociétés partenaires de Sputnik USA ont aussi été portées sur la liste des agents étrangers.

    Commentant les actions de Washington à l’égard de Sputnik et de RT, le Président Vladimir Poutine a déclaré que les déclarations sur la menace présumée émanant de ces médias faisaient douter de la liberté de l’information aux États-Unis.

    En réaction aux démarches américaines contre Sputnik et RT America, la Russie a placé neuf médias sur sa liste des «agents étrangers» en novembre 2017. Ainsi, la Voix de l'Amérique, la chaîne de télévision Current Time, la Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL) et ses projets régionaux en Russie, Caucase.Réalités, Crimée.Réalités, Sibérie.Réalités, IdeL.Réalités, Azatliq Radiosi et le projet Factograph figurent sur cette liste. Les journalistes des médias inclus dans le registre sont notamment interdits d'entrée à la Douma d'État et au Conseil de la Fédération.

    La tension qui règne autour des médias russes en Occident ne cesse de monter. En novembre 2016, le parlement européen a adopté une résolution appelant à lutter contre les médias russes et notamment contre Sputnik et RT. Plusieurs hommes politiques, y compris des sénateurs et membres du Congrès américains, ainsi que le Président français ont accusé Sputnik et RT d’ingérence dans les élections aux États-Unis et en France, sans toutefois fournir des preuves. Les dirigeants russes ont qualifié ces déclarations d’infondées.

    Lire aussi:

    Un deuxième partenaire de Sputnik aux USA enregistré comme agent étranger
    Un partenaire de Sputnik aux USA condamné à s’enregistrer comme agent étranger
    Moscou dévoile la date de l’enregistrement des premiers médias-agents étrangers en Russie
    Tags:
    loi FARA (Foreign Agents Registration Act), agent étranger, plainte, Sputnik, RM Broadcasting LLC, Département de la Justice américain, Arnold Ferolito, Margarita Simonian, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik