Ecoutez Radio Sputnik
    Football

    Pourquoi de plus en plus de footballeurs franco-algériens tentent leur chance en Algérie?

    © Sputnik . Vitaly Belousov
    International
    URL courte
    9172

    N’ayant pas réussi à percer en Europe et séduits par des salaires presque équivalents, de plus en plus de joueurs de football franco-algériens, nés et formés en France, tentent de faire carrière en Algérie, le pays de leurs parents et grands-parents.

    En quête de meilleures conditions pour réaliser leur rêve d'une belle carrière footballistique, des joueurs franco-algériens n'ayant pas réussi à se faire une place dans les championnats européens intègrent des clubs algériens. C'est ce que rapporte le site d'information ObservAlgérie dans son édition du 29 octobre.

    ​Selon le média, c'est la décision, en 2015, de la Fédération algérienne de football (FAF) d'interdire aux clubs algériens de recruter des joueurs de nationalité étrangère, suite à des litiges relatifs au paiement de leurs salaires, qui a ouvert la porte à l'arrivée en masse de footballeurs franco-algériens.

    ​Encouragés par des salaires alléchants allant de 7.500 à 22.500 euros par mois, selon la Ligue algérienne de football professionnel (LFP), citée par le site d'information, ils étaient 33 joueurs binationaux à arpenter les stades du championnat algérien en 2017.

    Parmi ces jeunes footballeurs qui tentent leur chance en Algérie, il y a ceux qui réussissent mais aussi ceux qui abandonnent l'aventure à cause de conditions de travail difficiles. En effet, selon ObservAlgérie, les joueurs qui n'ont connu que la France sont confrontés à des difficultés d'acclimatation: nouvel environnement, terrains synthétiques et des relations différentes avec les autres joueurs.

    Pour rappel, selon le média, la JS Kabylie a réussi, l'été dernier, à attirer quatre joueurs binationaux, tous formés en France. Le MC d'Alger a également recruté l'attaquant franco-algérien Ilyes Chaïbi. Âgé de 21 ans, le joueur formé à l'Olympique lyonnais était l'un des meilleurs buteurs de la réserve de l'AS Monaco (19 buts en 2015/2016). Quant à l'USM Alger, le club le plus riche du pays, il compte deux Franco-Algériens dans ses effectifs. Il s'agit de Mohamed Mezghrani (24 ans) formé en Belgique et Rafik Bouderbal, né et formé à Lyon.

    Lire aussi:

    Après Zinedine Zidane en 2010, Kylian Mbappé pourrait bientôt se rendre en Algérie
    Conditions d’octroi de visas: entre Alger et Paris ça serait «la réciprocité diplomatique»
    Peine capitale prononcée contre un «espion du Mossad» en Algérie
    Tags:
    football, championnat, footballeur, Fédération algérienne de football (FAF), France, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik