Ecoutez Radio Sputnik
    Football

    Pourquoi de plus en plus de footballeurs franco-algériens tentent leur chance en Algérie?

    © Sputnik . Vitaly Belousov
    International
    URL courte
    9182

    N’ayant pas réussi à percer en Europe et séduits par des salaires presque équivalents, de plus en plus de joueurs de football franco-algériens, nés et formés en France, tentent de faire carrière en Algérie, le pays de leurs parents et grands-parents.

    En quête de meilleures conditions pour réaliser leur rêve d'une belle carrière footballistique, des joueurs franco-algériens n'ayant pas réussi à se faire une place dans les championnats européens intègrent des clubs algériens. C'est ce que rapporte le site d'information ObservAlgérie dans son édition du 29 octobre.

    ​Selon le média, c'est la décision, en 2015, de la Fédération algérienne de football (FAF) d'interdire aux clubs algériens de recruter des joueurs de nationalité étrangère, suite à des litiges relatifs au paiement de leurs salaires, qui a ouvert la porte à l'arrivée en masse de footballeurs franco-algériens.

    ​Encouragés par des salaires alléchants allant de 7.500 à 22.500 euros par mois, selon la Ligue algérienne de football professionnel (LFP), citée par le site d'information, ils étaient 33 joueurs binationaux à arpenter les stades du championnat algérien en 2017.

    Parmi ces jeunes footballeurs qui tentent leur chance en Algérie, il y a ceux qui réussissent mais aussi ceux qui abandonnent l'aventure à cause de conditions de travail difficiles. En effet, selon ObservAlgérie, les joueurs qui n'ont connu que la France sont confrontés à des difficultés d'acclimatation: nouvel environnement, terrains synthétiques et des relations différentes avec les autres joueurs.

    Pour rappel, selon le média, la JS Kabylie a réussi, l'été dernier, à attirer quatre joueurs binationaux, tous formés en France. Le MC d'Alger a également recruté l'attaquant franco-algérien Ilyes Chaïbi. Âgé de 21 ans, le joueur formé à l'Olympique lyonnais était l'un des meilleurs buteurs de la réserve de l'AS Monaco (19 buts en 2015/2016). Quant à l'USM Alger, le club le plus riche du pays, il compte deux Franco-Algériens dans ses effectifs. Il s'agit de Mohamed Mezghrani (24 ans) formé en Belgique et Rafik Bouderbal, né et formé à Lyon.

    Lire aussi:

    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Deux Eurofighter de la Bundeswehr seraient entrés en collision en Allemagne
    L’Iran affirme avoir neutralisé une série de cyberattaques US et raille l’armée américaine
    Tags:
    football, championnat, footballeur, Fédération algérienne de football (FAF), France, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik