Ecoutez Radio Sputnik
    Touristes à Venise inondée

    Quand Venise coule: des internautes partagent leurs images de la ville inondée

    © AFP 2018 Miguel MEDINA
    International
    URL courte
    257

    Des précipitations abondantes, des vents violents et de fortes marées ont provoqué lundi à Venise de spectaculaires inondations, dont des images ont été largement partagées par des touristes et des habitants de la ville.

    Ce lundi, la ville de Venise aura bien mérité son surnom de «cité flottante»: la célèbre place Saint-Marc et le quartier qui l'entoure ont disparu sous les eaux dont le niveau a atteint le record de 1,56 mètre pour la première fois depuis 2008.

    Cette fois, le phénomène d'«acqua alta» s'est produit du fait de la coïncidence de deux facteurs: les intempéries qui ont frappé plusieurs pays européens et le sirocco, ce vent soufflant d'Afrique qui provoque habituellement de fortes marées et est la principale cause des inondations à Venise.

    Plusieurs images mises en ligne par des touristes et des habitants de la ville donnent un aperçu de l'ampleur des inondations.

    ​​Certains ont même décidé de profiter de l'occasion pour se baigner au beau milieu de la place Saint-Marc, ce qui n'a pas plu à une femme appelant sur son compte Twitter à «respecter la ville».

    ​Les inondations n'ont toutefois pas empêché les amateurs de course à pied de participer au marathon qui se déroule annuellement en octobre dans les rues de Venise.

    Venise n'est pas la seule ville d'Italie frappée par les intempéries. Selon les derniers chiffres, au moins 11 personnes ont été tuées ces derniers jours, notamment par des chutes d'arbres.

    Lire aussi:

    Venise vidée de ses eaux, une apocalypse silencieuse (photos)
    «J'adore la com’ En Marche!»: Édouard Philippe se rend dans l’Aude et se fait brocarder
    «Supprimer la fonction d’ancien Président!»: le Net réplique à l’idée d’Hollande
    Tags:
    inondation, Venise, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik