International
URL courte
9219
S'abonner

Des groupes terroristes dans la zone de désescalade d’Idlib disposent de volumes considérables de chlore pour y organiser des attaques chimiques et y déstabiliser la situation, indique le ministère russe de la Défense.

Les membres des groupes terroristes présents dans la zone de désescalade d’Idlib n’abandonnent pas leurs tentatives de déstabilisation de la situation dans la région. Avec l’assistance des Casques blancs, connus pour la réalisation de mise en scène mensongères, les radicaux essaient d’organiser des provocations avec des substances chimiques pour faire accuser les forces gouvernementales de crimes contre la population civile, a déclaré mercredi  le porte-parole de la Défense russe, Igor Konaсhenkov.

Selon lui, le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a appris que le 27 octobre des «terroristes du Parti islamique du Turkestan* avaient transporté 20 bonbonnes de chlore de 10 litres chacune de Maarat al-Nouman dans les localités de Kafr Nabel et Al-Huash pour mener des provocations».

Se référant au Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit, M. Konaсhenkov a également indiqué que les Casques blancs recrutaient des habitants pour les faire participer au tournage de la mise en scène d’une provocation en échange de produits alimentaires.

Le porte-parole a souligné que des provocations similaires étaient actuellement préparées par des radicaux et par des Casques blancs dans plusieurs localités de la province d’Alep, dont Azaz, Marea et Al-Raï.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Tags:
Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook