International
URL courte
Crash d'un Boeing de Lion Air en Indonésie (21)
230
S'abonner

Les équipes de recherches indonésiennes ont retrouvé l'une des boîtes noires de l'avion de la compagnie Lion Air qui s'est écrasé lundi au nord de l'île de Java. L’on ne sait pas encore s’il s’agit du FDR, qui enregistre les paramètres de vol, ou du CVR, qui enregistre les sons dans le cockpit.

L'une des deux boîtes noires de l'avion de la compagnie indonésienne Lion Air, qui s'est abîmé en mer lundi avec 189 personnes à bord, a été retrouvée, a annoncé jeudi Soerjanto Tjahjono, patron du Comité national de la sécurité des transports, cité par l'AFP.

M. Tjahjono n'a cependant pas précisé s'il s'agissait de l'enregistreur de voix du cockpit ou de l'enregistreur de données.

Comme l'a indiqué à la chaîne Metro TV l'un des plongeurs des équipes de recherches, cette boîte noire a été retrouvée, intacte, au milieu des débris dans le fond de la mer.

Ce mercredi, l'armée indonésienne a annoncé avoir localisé le fuselage de l'avion de Lion Air.

Un Boeing 737 MAX de Lion Air reliant Jakarta à Pangkal Pinang, la plus grande ville de l'île indonésienne de Bangka, au large de Sumatra, s'est abîmé lundi matin en mer de Java. Aucune des 189 personnes à bord n'a survécu à cette catastrophe.

Les autorités mènent leurs recherches dans des eaux profondes de 30 à 40 mètres afin de récupérer les deux boîtes noires de l'avion. Pour cela, des dizaines de plongeurs ont été mobilisés, ainsi que des hélicoptères et des bateaux.

Dossier:
Crash d'un Boeing de Lion Air en Indonésie (21)

Lire aussi:

Voici pourquoi il ne faut jamais conserver les œufs dans la porte d’un réfrigérateur
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
«Je reconnais ma faute»: ce golden retriever fait le coupable devant sa propriétaire
Tags:
boîte noire, crash d'avion, Boeing 737 MAX, Lion Air, Indonésie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook