Ecoutez Radio Sputnik
    Washington

    Les USA pourraient assouplir leur position sur les sanctions contre l’Iran

    © AP Photo / J. David Ake
    International
    URL courte
    5180

    L’administration américaine pourrait assouplir, sous la pression de l’Union européenne, sa position à l’égard de l’Iran, ce qui permettrait à ce dernier de contourner certaines sanctions économiques clés, selon des sources au sein du gouvernement des États-Unis.

    Des hauts fonctionnaires du Département d'État américain sont parvenus à persuader le secrétaire d'État Mike Pompeo de laisser l'Iran rester dans le réseau interbancaire SWIFT, relate le portail  The Washington Free Beacon (WFB), se référant à des sources au sein du gouvernement américain.

    En outre, poursuit le site, la Maison-Blanche ne privera pas certains pays, notamment la Chine, la Corée du Sud et l'Inde, de la possibilité d'acheter du pétrole iranien. D'après le WFB, cet assouplissement des sanctions est voulu par les pays de l'Union européenne, qui n'envisagent pas de rompre leurs relations économiques avec Téhéran.

    La disposition des États-Unis à faire des concessions a provoqué le mécontentement parmi les membres du Congrès et de l'administration américaine qui soutiennent une position dure à l'égard de l'Iran, selon le WFB.

    D'après la source, des réunions portant sur un tel assouplissement auront lieu à Washington dans les jours à venir.

    En mai dernier, les États-Unis ont annoncé leur retrait de l'accord de Vienne sur le dossier du nucléaire iranien conclu en 2015, avant de rétablir une première série de sanctions contre Téhéran en août. De nouvelles sanctions ciblant le secteur pétrolier iranien doivent être introduites le 5 novembre.

    Les pays membres de l'Union européenne, tout comme la Russie et la Chine, ont pour leur part indiqué vouloir préserver l'accord de Vienne. Les États signataires du document sont ainsi convenus de poursuivre leurs efforts pour maintenir les échanges commerciaux avec Téhéran malgré le rétablissement des sanctions américaines.

    Lire aussi:

    Rohani: l'Iran continuera à vendre son pétrole malgré les sanctions US
    Londres déterminé à élargir ses relations commerciales avec Téhéran malgré les sanctions
    Damas commente les nouvelles sanctions US visant Téhéran
    Tags:
    sanctions, Union européenne (UE), Europe, Iran, États-Unis, Washington
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik