International
URL courte
141623
S'abonner

L’Inde, le Japon et la Corée du Sud figurent parmi les pays qui bénéficieraient de dérogations aux sanctions américaines contre l’Iran et pourraient continuer à acheter son pétrole, selon Bloomberg.

Les États-Unis auraient autorisé à huit pays, dont l'Inde, le Japon et la Corée du sud, à poursuivre l'achat de pétrole iranien après la réintroduction des sanctions américaines contre l'Iran prévue le 5 novembre, rapporte Bloomberg, citant un haut responsable de l'administration américaine.

«Bien que l'objectif de l'administration Trump reste d'étouffer les revenus de l'économie iranienne, des dérogations sont accordées en échange de la poursuite de la réduction des importations afin de ne pas faire monter les prix du pétrole», a déclaré un responsable, qui a requis l'anonymat, avant que le secrétaire d'État américain Michael Pompeo n'annonce le nombre d'exemptions plus tard vendredi.

Selon Bloomberg, l'administration américaine a néanmoins demandé aux pays en question de réduire leurs liens économiques avec l'Iran, notamment en limitant les échanges des produits qui ne seront pas frappés par des sanctions.

Les sanctions décidées par Donald Trump contre le secteur pétrolier iranien, dans la foulée du retrait des États-Unis de l'Accord de Vienne conclu en juillet 2015 sur le programme nucléaire iranien, prévoient un embargo total sur le pétrole, ce qui assécherait la principale source de revenus du pays.
L'Iran a commencé dimanche à vendre du pétrole à des sociétés privées chargées de l'exporter pour tenter de contourner les sanctions américaines.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Plusieurs explosions entendues à Minsk
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Tags:
sanctions, Corée du Sud, Iran, Japon, Inde, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook