Ecoutez Radio Sputnik
    journaliste de Sputnik en t-shirt avec le portrait de Vychinski

    Des t-shirts avec Vychinski ont rappelé au patron de l'OSCE le sort du journaliste russe

    © Sputnik . Виталий Белоусов
    International
    URL courte
    Interpellation du journaliste Kirill Vychinski à Kiev (38)
    2111

    Ce vendredi 2 novembre, Sergueï Lavrov a rencontré Thomas Greminger dans la résidence du ministère russe des Affaires étrangères. Profitant de cette occasion, des journalistes russes en t-shirts avec le portrait de Vychinski ont rappelé au secrétaire général de l'OSCE le sort du journaliste.

    Le sort du rédacteur en chef de l'agence RIA Novosti Ukraine Kirill Vychinski, emprisonné par les autorités ukrainiennes, reste au centre de l'attention de ses collègues russes. La représentante officielle du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a raconté sur sa page Facebook que des représentants de médias russes, lors d'une rencontre entre Sergueï Lavrov et le secrétaire général de l'OSCE, Thomas Greminger, avaient soulevé ce problème comme étant un sujet clé.

    «Des représentants des médias ont profité de la rencontre avec le Secrétaire général de l'organisation qui accorde une attention particulière à la protection de la liberté d'expression et à la sécurité des journalistes. Ils sont venus vêtus de t-shirts avec le portrait du journaliste de l'agence de presse RIA Novosti Ukraine, Kirill Vychinski, détenu dans une prison ukrainienne depuis six mois uniquement en raison de ses activités journalistiques. Le secrétaire général de l'OSCE a été interrogé sur les intentions de l'organisation quant à la libération du journaliste. Ils ont également transmis une lettre de la mère de Kirill Vychinski», a écrit Maria Zakharova.

    Plus tôt dans la journée, des dizaines de journalistes se sont rassemblés devant l'ambassade d'Ukraine à Moscou afin d'exprimer leur soutien à Kirill Vychinski et de condamner son accusation calomnieuse.

    Les manifestants de l'action de solidarité «Cousu de fil blanc» tenaient des bobines de fil blanc, des bannières et des affiches qui appelaient à libérer le journaliste.

    Kirill Vychinski, chef de l'agence de presse RIA Novosti Ukraine, a été arrêté le 15 mai dernier sous l'inculpation de haute trahison. Il risque une peine de 15 ans de prison. Quelques heures après son arrestation, des agents du Service de sécurité d'Ukraine (SBU) ont perquisitionné les locaux abritant l'agence RIA Novosti Ukraine à Kiev. Le 17 mai, le tribunal de Kherson a prononcé la mise en détention provisoire de deux mois pour M.Vychinski.

    Kiev refuse aux diplomates russes la possibilité de rencontrer le journaliste, arguant de sa double citoyenneté, russe et ukrainienne. Au cours d'une des audiences au tribunal, M.Vychinski a demandé l'assistance du Président Poutine, annonçant qu'il renoncerait à sa citoyenneté ukrainienne. Pour M.Poutine, la situation est «sans précédent». Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié l'arrestation du journaliste d'arbitraire et a envoyé deux notes de protestation à Kiev.

    Le représentant pour la liberté des médias de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Harlem Désir, a pressé l'Ukraine d'accélérer le déroulement de l'enquête sur les accusations avancées contre le rédacteur en chef de l'agence RIA Novosti Ukraine.

    Les réseaux sociaux ont condamné la violation des droits des journalistes en Ukraine avec le hashtag #TruthNotTreason.

    Dossier:
    Interpellation du journaliste Kirill Vychinski à Kiev (38)

    Lire aussi:

    Au niveau de l’OSCE, la Russie intime à l’Ukraine de libérer le journaliste Vychinski
    Action en soutien à Kirill Vychinski
    Moscou n’espère plus que la situation du reporter Vychinski détenu en Ukraine s’améliore
    Tags:
    OSCE, Thomas Greminger, Maria Zakharova, Kirill Vychinski, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik