International
URL courte
2292
S'abonner

De plus en plus de réfugiés syriens retournent dans leur pays natal après huit années passées en Turquie. Un nouveau groupe de cent Syriens est reparti jeudi d’Esenyurt (district d’Istanbul) pour Jarablus et Afrine, en Syrie, a annoncé à Sputnik Ali Murat Alatepe, chef de la municipalité d’Esenyurt.

À ce jour, au total 3.500 Syriens, qui, il y a huit ans, avaient trouvé refuge à Esenyurt (district d'Istanbul), ont décidé de retourner en Syrie et ont été déposés chez eux en cars confortables, mis à leur disposition par les autorités turques, a indiqué à Sputnik Ali Murat Alatepe, chef de la municipalité d'Esenyurt.

Réfugiés en Turquie, des Syriens rentrent progressivement chez eux
© Sputnik . Elif Sudagezer
Réfugiés en Turquie, des Syriens rentrent progressivement chez eux

«En tant que représentants d'organes de pouvoir locaux, nous coopérons étroitement avec la Direction turque de gestion des catastrophes naturelles et des situations d'urgences (AFAD) et le Croissant-Rouge, en organisant le transport et l'hébergement des réfugiés syriens souhaitant retourner en Syrie», a-t-il poursuivi.

Et de préciser que ces personnes étaient hébergées dans des maisons construites avec le soutien des autorités turques sur les territoires d'Afrine et de Jarablus.

«Cela a été rendu possible grâce notamment à l'amélioration de la situation sécuritaire en Syrie», a souligné M. Alatepe.

Leyla, réfugiée syrienne de 36 ans, a fait part à Sputnik de sa joie à la pensée qu'elle serait sous peu chez elle, en Syrie.

Réfugiés en Turquie, des Syriens rentrent progressivement chez eux
© Sputnik . Elif Sudagezer
Réfugiés en Turquie, des Syriens rentrent progressivement chez eux

«J'étais très bien en Turquie, mais le sentiment d'un proche retour chez moi est incomparable. Je suis très heureuse de pouvoir rentrer», a avoué la jeune femme.

Sa compatriote de 25 ans, Dyar, poursuit:

«Je retourne chez moi, à Afrine. Je suis venue en Turquie en 2011 et j'y ai vécu pendant huit ans. […] Nous avons été très bien accueillies en Turquie, et grâce à ce soutien, nous avons pu survivre durant cette période extrêmement pénible».

Lire aussi:

Une fête d’anniversaire se transforme en rixe «d’une rare violence» à Marseille
Un photo-journaliste de 65 ans violemment agressé à Reims, son pronostic vital engagé
Biden explique pourquoi il a ordonné des frappes en Syrie
Les quatre maladies qui risquent de provoquer une forme grave du Covid-19 citées par la science
Tags:
accueil, refuge, car, sécurité, transports, hébergement, retour, réfugiés syriens, Sputnik, Direction turque de gestion des catastrophes naturelles et des situations d'urgences (AFAD), Croissant-Rouge, Ali Murat Alatepe, Jarablus, Afrine (Syrie), Syrie, Istanbul, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook