International
URL courte
5430
S'abonner

Les militaires russes ont accompagné un convoi de plus d'une centaine de véhicules à destination du camp de réfugiés d'Al-Rukban jusqu'à la zone de responsabilité américaine.

La police militaire russe a assuré la sécurité d'un convoi humanitaire de l'Onu qui se dirigeait vers le camp de réfugiés d'Al-Rukban situé à la frontière syro-jordanienne, près de la base américaine d'Al-Tanf, a annoncé le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties syriennes Vladimir Savtchenko.

«Nous avons accompli toutes les tâches nécessaires en vue d'assurer la sécurité du convoi», a fait savoir l'officier devant les journalistes.

Selon lui, les militaires russes ont accompagné le convoi humanitaire jusqu'à la «zone de sécurité» de 55 kilomètres établie autour de la base américaine. La sécurité aérienne de l'opération a été assurée par des hélicoptères militaires russes, dont deux MI-8AMTCH Terminator et un Mi-24.

Le convoi comprenait plus d'une centaine de véhicules, dont des voitures blindées, des camions et des ambulances. Au total, 450 tonnes de denrées alimentaires, de médicaments et de produits de première nécessité ont été acheminées aux réfugiés.

Le camp de réfugiés syriens d'Al-Rukban se trouve dans le sud-est du gouvernorat de Homs, à la frontière entre la Syrie et la Jordanie, dans la zone de responsabilité américaine.

La semaine dernière, M.Savtchenko avait accusé la partie américaine d'empêcher l'envoi d'un convoi humanitaire à Al-Rukban. Selon lui, l'armée US était «incapable de remplir ses obligations en matière de maintien de la sécurité autour de sa base d'Al-Tanf».

Lire aussi:

Marine Le Pen réagit aux propos du Président algérien réclamant des excuses pour la colonisation
Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
Pourquoi l’Iran ne réagit-il pas face aux attaques attribuées à Israël?
Jeune gendarme tuée par un récidiviste: «on demande à pouvoir ouvrir le feu en cas de refus d’obtempérer»
Tags:
sécurité, convois humanitaires, crise syrienne, Mi-24, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, ONU, Vladimir Savtchenko, Syrie, Rukban
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook