International
URL courte
9350
S'abonner

La Syrie vient de relancer l'extraction de gaz sur le gisement de Deir Attiya, a annoncé le ministère du Pétrole et du Gaz, indiquant que les travaux de forage avaient été achevés en 2009, mais que le terrain n'était pas exploitable suite à la guerre qui a éclaté en 2011 dans le pays.

Le gisement de gaz syrien de Deir Attiya, d'une capacité de 150.000 m3 par jour, a été remis en exploitation après un long moment suite à la crise dans le pays, a annoncé le ministère syrien du Pétrole et du Gaz.

La cérémonie du lancement des travaux s'est déroulée en présence du ministre du Pétrole et des Ressources minérales, Ali Ghanem, qui avait précédemment indiqué que l'extraction de gaz dans le pays se situait au niveau de 16,5 millions de m3 par jour.

Le ministère précise dans un communiqué que le forage sur le gisement, au nord de Damas, a été achevé en 2009 sur une profondeur de 3.741 mètres.
Suite à la crise qui a éclaté en 2011, les autorités ont dû fermer le terrain qui renferme environ quatre milliards de m3 de gaz. Des travaux sont en cours pour relier Deir Attiya à deux autres gisements, également au nord de Damas.

Ali Ghanem avait précédemment déclaré que le pays avait mis en exploitation au cours des deux dernières années 24 gisements de gaz et 52 de pétrole. Il a précisé qu'avant la crise, la Syrie extrayait 10,3 millions de m3 de gaz par jour et qu'actuellement, le chiffre était de 16,5 millions de m3, selon une information du service de presse du cabinet des ministres sur Facebook.

Lire aussi:

Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
Un rapport remis par le Pr Raoult il y a 17 ans prédisait le chaos à venir mais le gouvernement l’a ignoré
Tags:
extraction, gisement de gaz, gaz, Facebook, Inc, Ali Ghanem, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook