Ecoutez Radio Sputnik
    Un avion américain RC-135W

    Un avion espion US a passé des heures non loin des bases russes en Syrie

    CC BY 2.0 / Waddington Airshow 2012 / USAF - RC-135W Rivet Joint - Waddington Airshow 2012
    International
    URL courte
    7129

    Un avion de renseignement américain a effectué un vol de plusieurs heures non loin des bases russes de Hmeimim et de Tartous en Syrie, d’après des sites internet qui suivent les vols des avions militaires. Un avion espion britannique a aussi mené une mission près de la Syrie.

    Un avion stratégique Boeing RC-135V de l’armée de l’air américaine a été repéré ce samedi près du littoral syrien et non loin de la base aérienne russe de Hmeimim et de la base de maintenance russe de Tartous, annoncent des sites internet qui surveillent les déplacements des avions militaires.

    ​​Selon ces sites, l’avion immatriculé 64-14841 et ayant l’indicatif LETCH71 a décollé de la base aérienne de la baie de Souda, en Crète.

    ​Cet appareil, capable de mener des missions de reconnaissance radar dans un rayon de centaines de kilomètres, a scruté le territoire syrien pendant quelques heures.

    ​Il aurait notamment pu surveiller un avion Iliouchine Il-76 des Forces aérospatiales russes qui décollait de Hmeimim après y avoir acheminé un fret depuis Mozdok, dans la République russe d'Ossétie du Nord.

    ​Un avion Boeing RC-135W de la Royal Air Force britannique s’est aussi approché samedi de l’espace aérien syrien. Il a survolé l’Irak, la Jordanie et Israël au sud de la Syrie.

    Par ailleurs, un drone turc a accompli une mission de plusieurs heures dans le gouvernorat syrien d’Idlib, non loin du gouvernorat de Lattaquié qui héberge les bases russes.

    Ces derniers temps, l'activité des avions et des drones de reconnaissance américains et britanniques s'est notablement intensifiée. Ces vols se déroulent sur fond de déploiement en Syrie de systèmes de missiles sol-air S-300 livrés par la Russie.

    Selon l’opérateur israélien de satellites ImageSat International (iSi), un lieu de déploiement possible des S-300 pourrait se trouver à moins de 1,3 km d’une batterie de S-400 russes qui protège les bases russes en Syrie.


    Lire aussi:

    Un avion-espion US a longtemps volé à proximité du territoire russe
    Un drone de l'US Air Force répéré près la région de Kaliningrad
    En une semaine, 18 avions étrangers ont opéré près des frontières russes
    Tags:
    base aérienne de Souda Bay, port de Tartous, aérodrome de Hmeimim, Boeing RC-135W, Royaume-Uni, Russie, États-Unis, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik