International
URL courte
13641
S'abonner

Répondant aux plaintes de la partie albanaise, l’Occident exige que la Serbie abandonne ses efforts diplomatiques dirigés contre la reconnaissance de l’indépendance du Kosovo, a fait savoir le ministre serbe des Affaires étrangères Ivica Dacic.

L'Occident réclame que la Serbie abandonne son activité diplomatique déployée contre la reconnaissance de l'indépendance du Kosovo, a annoncé le ministre serbe des Affaires étrangères Ivica Dacic.

«La partie albanaise se plaint de moi aux Occidentaux et l'Occident exige d'arrêter cela parce que cela irrite les Albanais et semble nuire au dialogue, tandis que leur lobbying visant à attirer de nouvelles reconnaissances de l'indépendance et l'adhésion aux organisations internationales est considéré comme normal», a déclaré le ministre dans un entretien au journal Vecernje novosti.

Il avait précédemment annoncé que la Grenade était devenue le neuvième État à révoquer sa reconnaissance de la république autoproclamée du Kosovo, peu après la révocation de sa reconnaissance par la Dominique.

La province autonome serbe du Kosovo-Métochie a unilatéralement proclamé son indépendance en février 2008. En 2010, la Cour internationale de Justice (CIJ) a reconnu l'indépendance de la région. À l'heure actuelle, la République du Kosovo est reconnue, selon Belgrade, par 104 pays, alors que plus de 60 États, dont la Russie, la Chine, l'Inde, Israël, la Grèce ou l'Espagne, contestent son indépendance.

Lire aussi:

La Chine alerte sur un possible krach des marchés occidentaux: «Il faut être très vigilant»
Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US
Passeport vaccinal: l’UE avance, la France n’y coupera pas
Une vidéo inédite de l'attaque iranienne contre une base US après l’assassinat de Soleimani
Tags:
reconnaissance, indépendance, Ivica Dacic, Kosovo, Serbie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook