Ecoutez Radio Sputnik
    Femme en niqab

    Une parlementaire égyptienne veut interdire le niqab

    © AFP 2018 PHILIPPE HUGUEN
    International
    URL courte
    9251

    Une proposition de loi instaurant des amendes pour le port du niqab a été élaboré par une députée de parlement égyptien, relatent les médias locaux.

    La députée égyptienne Ghada Agami a déposé une proposition de loi interdisant le port du niqab dans les lieux publics, rapporte le média en ligne Egypt Independent.

    Selon la parlementaire, le port du niqab présente «plusieurs problèmes, notamment en matière de sécurité». Elle propose ainsi d'imposer des amendes à tous ceux qui couvrent l'intégrité de leur visage. Pour une première contravention, le coupable devra payer 1.000 livres égyptiennes, soit 50 EUR; en cas de récidive, ce montant doublera.

    L'initiative a été soutenue par la journaliste et membre du Conseil national pour les Femmes Nashwa al-Khoufi. «Le niqab n'a aucun rapport avec la religion, mais constitue une menace pour la société et la sécurité nationale», souligne-t-elle.

    «Que tous celles qui veulent porter le niqab restent chez elles et ne sortent pas dans la rue», a lancé Mme al-Khoufi citée par le portail.

    Si le document est approuvé, l'Égypte suivra l'exemple de l'Algérie, qui a banni le niqab des lieux publics il y a un mois.

    Lire aussi:

    «Question de sécurité»: le Net commente l’avis de l’Onu sur le niqab en France
    Un niqab au milieu d’un gros scandale dans le métro autrichien
    Interdiction du niqab: le Comité des droits de l'Homme de l'Onu s’en prend à l’Hexagone
    Tags:
    amende, islam, interdiction, niqab, Ghada Agami, Algérie, Egypte
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik