Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Sanctions contre l'Iran: Trump affirme vouloir en ralentir le rythme

    © REUTERS / Al Drago
    International
    URL courte
    5226

    Évoquant les sanctions contre l'Iran remises en vigueur ce lundi, le Président américain a dit ne pas vouloir qu’elles s'appliquent à un rythme trop soutenu ni que les prix du pétrole s'envolent.

    Le Président américain a déclaré lundi souhaiter imposer progressivement les sanctions contre Téhéran, évoquant des inquiétudes quant à une possible flambée des hydrocarbures.

    «Nous avons les sanctions les plus sévères jamais imposées, mais quant au pétrole, nous souhaitons aller un peu plus lentement parce que je ne veux pas faire monter les cours du pétrole dans le monde», a déclaré lundi Donald Trump à des journalistes.

    «Cela n'a rien à voir avec l'Iran», a-t-il poursuivi. «Je pourrais réduire le pétrole iranien à zéro en un clin d'œil, mais cela provoquerait un choc sur le marché. Je ne veux pas faire monter les prix du pétrole».

    Lundi, les contrats à terme de référence sur le Brent sont montés de près de 0,8 point pour atteindre les 73,41 dollars le baril et les contrats à terme américains de 0,4 point pour s'établir à 63,41 dollars.

    Les États-Unis ont ciblé plus de 700 personnes et organisations, dont des banques, des avions et des navires, dans la nouvelle liste de sanctions adoptées contre l'Iran, a annoncé lundi le département du Trésor dans un communiqué.

    Le document ajoute d'ailleurs que les sanctions imposeront «une pression financière sans précédent au régime iranien», ce qui permettra «de convenir d'un accord global qui empêchera de manière permanente l'Iran d'acquérir des armes nucléaires et mettra fin au développement de missiles balistiques par l'Iran».

    Lire aussi:

    Sanctions contre Téhéran: les USA introduisent des exceptions temporaires pour huit pays
    Sanctions contre l’Iran: Moscou estime illégitimes les actions des USA
    Moscou pourrait sauver l'Iran de l'isolement pétrolier
    Tags:
    inquiétude, marché, hausse, prix du pétrole, sanctions, Donald Trump, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik