International
URL courte
17554
S'abonner

Moscou est prêt à lever son embargo contre l’Union européenne, mais c’est à elle de faire le premier pas, a déclaré le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, dans une interview au journal El Pais.

La Russie est prête à lever son embargo décrété en réaction aux sanctions de l'Union européenne, mais c'est à cette dernière de faire le premier pas, car c'est elle qui a introduit des sanctions, a déclaré ce lundi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, dans une interview accordée au journal espagnol El Pais.

Selon certaines informations, l'Union européenne aurait perdu plus de 100 milliards d'euros après la mise en place des sanctions antirusses, a-t-il indiqué.

«Nous avons plus d'une fois déclaré notre disposition à annuler les mesures prises à l'encontre [de l'Union européenne, ndlr]. Mais le premier pas dans ce sens doit être fait par l'UE qui a déclenché la spirale des sanctions. Nous espérons que finalement le bon sens triomphera, car, objectivement, les sanctions ne profitent ni à la Russie, ni à l'Union européenne», a-t-il souligné.

Les relations entre la Russie et les pays occidentaux se sont dégradées à cause de la situation en Ukraine et en Crimée. Accusant la Russie d'ingérence dans les affaires de ce pays, l'Occident a introduit des sanctions contre Moscou qui a décrété, à son tour, un embargo et a proclamé la politique de substitution d'importations en déclarant qu'il ne servait à rien d'employer avec elle le langage des sanctions.

Des appels à annuler les sanctions antirusses sont formulés de manière de plus en plus claire et nette dans l'Union européenne.

Lire aussi:

Au moins 25 morts dans le crash d’un avion de transport militaire An-26 en Ukraine - images
Des scientifiques désignent les «responsables» de la propagation de la pandémie de Covid-19
«Le confinement a tué mon père», déclare Elie Semoun en colère
Attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo: deux blessés, le suspect principal arrêté
Tags:
substitution aux importations, sanctions antirusses, embargo, El Pais, Union européenne (UE), Sergueï Lavrov, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook