International
URL courte
Livraison de S-300 russes à la Syrie (47)
6612155
S'abonner

L’armée israélienne pourrait attaquer les systèmes de missiles sol-air S-300 récemment livrés à la Syrie par Moscou, si les militaires syriens essayaient d’abattre des avions israéliens, d’après le ministre israélien pour les affaires de Jérusalem, Zeev Elkin.

Si les systèmes de défense antiaérienne S-300 que la Russie a livrés à la Syrie attaquent des avions israéliens, l’État hébreu frappera ces systèmes, a déclaré lundi le ministre israélien chargé des affaires de Jérusalem, Zeev Elkin.

«En général, Israël réagit aux attaques visant son territoire et ses avions en entreprenant des actions concrètes au lieu des démarches internationales. Nous ferons sans doute de même pour les systèmes qui cibleront notre territoire ou nos avions», a indiqué le ministre.

Il a espéré qu’aucun spécialiste russe ne se trouverait près des systèmes S-300 au moment d’une éventuelle riposte israélienne.

«Israël a fait tout son possible pour que les militaires russes ne soient pas touchés en Syrie», a-t-il insisté.

La Russie a livré des S-300 à la Syrie début octobre, suite à la destruction d’un avion de reconnaissance russe Iliouchine Il-20 près de la Syrie le 17 septembre dernier. L’avion russe a été abattu par erreur par un système antiaérien S-200 syrien alors qu’il ciblait quatre chasseurs F-16 israéliens pendant leur raid dans le gouvernorat syrien de Lattaquié. Les 15 militaires russes qui se trouvaient à bord de l’avion ont été tués. Moscou a imputé la responsabilité de cette tragédie sur Israël qui porte des frappes aériennes en Syrie. Selon la Défense russe, Israël a informé Moscou qu’il allait mener un raid seulement une minute avant son début et n’a pas précisé le lieu de sa frappe.


Dossier:
Livraison de S-300 russes à la Syrie (47)

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée est visible depuis Paris - images
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Tags:
attaque, S-300, Zeev Elkin, Israël, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook