Ecoutez Radio Sputnik
    Des enfants syriens

    Pour Lavrov, la présence américaine en Syrie relève d’une occupation

    © Sputnik . Михаил Воскресенский
    International
    URL courte
    12280

    La présence des États-Unis en Syrie est contraire au droit international et constitue une occupation d’une partie du territoire d’un État souverain, a déclaré dimanche le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

    Dans une interview accordée au journal espagnol El Pais, le chef de la diplomatie russe s'est prononcé sur la présence américaine en Syrie:

    «La présence des Américains en Syrie, sans le consentement de ses dirigeants, est contraire au droit international, car il s'agit en fait d'une occupation d'une partie du territoire d'un État souverain», a déclaré M.Lavrov.

    Le ministère russe des Affaires étrangères regrette que la proposition de créer un large front anti-terroriste en Syrie n'ait pas trouvé de soutien à l'Ouest, a-t-il en outre ajouté.

    «De notre point de vue, cela [l'unification de toutes les forces luttant contre le terrorisme en Syrie, ndlr] serait une solution idéale, que nous avons réclamée à plusieurs reprises. Le terrorisme est un défi mondial, il ne peut être neutralisé qu'ensemble, sur une base solide du droit international», a-t-il déclaré, en réponse à la question s'il était possible d'unir les forces russes, syriennes, iraniennes, turques, ainsi que celles des États-Unis et d'autres pays de l'Otan pour lutter contre les islamistes radicaux.

    L'initiative de former un large front antiterroriste sous les auspices de l'Onu en 2015 avait été présentée par le Président russe depuis la tribune de l'Assemblée générale. «Malheureusement, elle n'a pas reçu le soutien des partenaires occidentaux. Cela est regrettable, car les terroristes menacent tous les membres de la communauté mondiale sans exception», a souligné le ministre russe des Affaires étrangères.

    La coalition menée par les États-Unis effectue régulièrement des raids en Syrie qui font souvent des victimes parmi la population civile. Le 13 et le 29 octobre, l'agence Sana avait fait état de l'emploi de phosphore blanc par la coalition lors de ses frappes. Les autorités syriennes ont exhorté les Nations unies à prendre des mesures contre les coupables et à faire cesser la présence illégale de la coalition sur le territoire de la Syrie.

    Lire aussi:

    Armée US en Syrie: l’Onu n’a pas le droit d’autoriser une présence militaire dans des pays
    Au moins 15 civils tués dans une frappe de la coalition US contre Deir ez-Zor, selon Sana
    Victoires russo-syriennes? Non, selon les USA, ce sont eux qui ont vaincu Daech en Syrie
    Tags:
    présence militaire, Sergueï Lavrov, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik