Ecoutez Radio Sputnik
    Militaires, Cameroun

    79 écoliers enlevés dans le Nord-Ouest anglophone du Cameroun

    © AP Photo / Ben Curtis
    International
    URL courte
    Anicet Simo
    103

    Alors que le Président Biya s'apprête à prêter serment, 81 personnes, parmi lesquelles 79 écoliers, ont été kidnappées au matin de ce lundi 5 novembre à Bamenda, dans le nord-ouest du Cameroun. Une région anglophone en proie à une violente crise séparatiste depuis deux ans déjà.

    Aucune information n'a encore filtré sur l'identité et la destination des preneurs d'otage qui ont kidnappé 81 personnes, dont 79 écoliers, le 5 novembre au matin.

    Les victimes sont des élèves et encadreurs à l''internat de la Presbyterian Secondary School de Nkwen, à Bamenda dans le Nord-Ouest du Cameroun.

    Il s'agit du plus important kidnapping dans cette zone anglophone depuis le début de ce conflit armé. Pour le moment les circonstances de cet enlèvement, l'identité et la destination des preneurs d'otage restent non élucidées.

    Le 30 octobre dernier, un missionnaire américain a été tué par balles dans son véhicule à Bambui, en banlieue de Bamenda. Les raisons de son assassinat restent jusqu'ici inconnues.

    Cet enlèvement intervient à la veille de la prestation de serment de Paul Biya, 36 ans au pouvoir, pour un 7e mandat. Une réélection fortement contestée par ses principaux challengers, dont Maurice Kamto, qui a lancé un « programme de résistance » pour dire non à ce qu'il considère comme un « hold-up électoral ».

    Dans les deux régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, une crise socio-politique sans précédent s'est installée fin 2016. Elle s'est transformée fin 2017 en conflit armé, faisant des centaines de morts. Les organisations internationales dénombrent près de 300.000 déplacés internes. Selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), la crise a déjà fait plus de 20.000 réfugiés camerounais au Nigéria.

    Lire aussi:

    Enlèvement de masse d'enfants au Cameroun, de nouveaux otages libérés
    Un maire du principal parti d’opposition du Cameroun enlevé en zone anglophone
    Deux profs d'université enlevés dans le sud-ouest séparatiste du Cameroun
    Tags:
    kidnapping, prise d'otages, enlèvement, élections, Presbyterian Secondary School, Maurice Kamto, Nkwen, Bamenda, Afrique, Cameroun, Nigeria
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik