International
URL courte
4017
S'abonner

Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a annoncé mardi soir qu'un soldat syrien avait été tué dans un pilonnage contre le gouvernorat de Lattaquié.

Un militaire syrien a été tué lors de tirs ouverts par des formations armées illégales contre les positions de l'armée syrienne dans le gouvernorat de Lattaquié, a annoncé ce mardi le général de division Vladimir Savtchenko, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

«Un cas de violation du régime de cessation des hostilités a été enregistré dans la zone de désescalade d'Idlib au cours des dernières 24 heures. Des radicaux de formations armées illégales ont pilonné les positions des forces gouvernementales dans le gouvernorat de Lattaquié, faisant un mort parmi les militaires des forces armées syriennes», a-t-il déclaré.

En outre, les unités de la police militaire russe ont accompagné un convoi de 60 véhicules qui rentrait du camp de réfugiés d'Al-Rukban, situé à la frontière syro-jordanienne, près de la base américaine d'Al-Tanf, après y avoir acheminé de l'aide humanitaire accordée par les Nations unies.

Le 3 novembre dernier, la police militaire russe a assuré la sécurité d'un convoi humanitaire de l'Onu qui se dirigeait depuis Damas jusqu'à la «zone de sécurité» de 55 kilomètres établie autour de la base américaine d'Al-Tanf. La sécurité aérienne de l'opération a été assurée par des hélicoptères militaires russes, dont deux MI-8AMTCH Terminator et un Mi-24.

Lire aussi:

Elle promène son chien et tombe sur une créature mi crocodile mi poisson - photos
Des djihadistes français se filment en plein combat à Idlib contre l’armée syrienne – vidéo
Trois membres du personnel hospitalier de Paris testés positifs au coronavirus
Litres d’eau, nourriture: quels produits acheter et stocker en cas de pandémie?
Tags:
hélicoptères, aide humanitaire, zone de désescalade, soldat tué, pilonnage, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, ONU, Damas, Idlib, Lattaquié, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook