Ecoutez Radio Sputnik
    Ceuta

    Des navires de guerre russes seraient attendus à Ceuta après deux ans d’absence

    CC BY 2.0 / Flickr/Marina / Ceuta
    International
    URL courte
    3301

    Trois navires militaires russes, dont un croiseur, arriveraient prochainement à Ceuta, deux ans après la dernière escale d’un navire russe dans ce port autonome espagnol, d’après le journal Ceuta Ahora. Jesus Fernandez Lera, capitaine du port, n’a pas confirmé cette information à Sputnik.

    Un croiseur, un navire de transport militaire et un remorqueur russes feront vendredi une escale de ravitaillement au port de Ceuta, enclave espagnole à la frontière avec le Maroc, affirme le journal Ceuta Ahora.

    Selon le journal, les trois navires russes resteront à Ceuta jusqu’au 12 novembre.

    Interrogé par Sputnik, le capitaine du port de Ceuta, Jesus Fernandez Lera, n’a pu confirmer ces informations.

    Aucun navire militaire russe n’a visité Ceuta depuis deux ans, rappelle Ceuta Ahora. 

    En octobre 2016, trois bâtiments de guerre russes, dont le croiseur lourd Amiral Kouznetsov, en route vers la Syrie, devaient faire une escale à Ceuta. Mais les capitaines des navires ont décidé de modifier leur itinéraire et cette escale a été annulée. Cette décision a été prise après que le ministère espagnol des Affaires étrangères a demandé à l’ambassade de Russie à Madrid de lui fournir des explications concernant l’éventuelle participation de ces navires aux opérations militaires dans la ville syrienne d’Alep.

    Selon le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg, les pays membres de l’Alliance peuvent décider eux-mêmes d’accueillir ou non les navires faisant partie du groupe aéronaval russe déployé en Méditerranée. 


    Lire aussi:

    Pourquoi le port espagnol de Ceuta a-t-il accepté des navires de la marine russe?
    Le port espagnol de Ceuta annule les interdictions imposées aux navires russes
    Un destroyer russe fait escale en Espagne
    Tags:
    escale, navires, Ceuta Ahora, Jesus Fernandez Lera, Russie, Espagne, Ceuta
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik