International
URL courte
25457
S'abonner

Les États-Unis envisagent de durcir leurs sanctions contre Moscou en lien avec l’affaire Skripal, d’après la porte-parole du département d’État Heather Nauert, qui s’est entretenue avec Sputnik. Cette décision fait suite à une déclaration d’un responsable américain qui a appelé l’Europe à ne pas lever les sanctions contre Moscou.

Washington pourrait imposer des sanctions supplémentaires à la Russie dans le cadre de l’affaire Skripal, a confirmé mardi la porte-parole du département d’État Heather Nauert interrogée par Sputnik.

«Aujourd’hui, le département d’État a informé le Congrès qu’il ne pouvait pas affirmer que la Russie avait rempli les conditions prévues par la loi américaine sur l'élimination de l'usage militaire des armes chimiques et biologiques de 1991 (CBW Act). Nous allons agir en conformité avec cette loi qui prévoit l’adoption de nouvelles sanctions», a indiqué Mme Nauert.

David Tessler, collaborateur du secrétaire d'État américain Mike Pompeo, a précédemment indiqué devant les journalistes réunis à Bruxelles que l’Europe ne devait pas assouplir ses sanctions contre la Russie.

Un groupe de sénateurs américains a soumis début août un projet de loi au Sénat contenant de nouvelles restrictions antirusses, notamment des sanctions contre la dette publique et des banques d'État russes. Les restrictions seraient imposées en raison de l'empoisonnement de l'ex-agent double Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia dont la Russie est accusée. Moscou a démenti à maintes reprises son implication dans cet incident.

Début septembre, le département d'État a fait savoir que de nouvelles sanctions contre la Russie, notamment contre son secteur bancaire, étaient en cours de préparation. 

Lire aussi:

Un septuagénaire gravement blessé après avoir été percuté accidentellement par le GIGN
Deux Algériens ligotent et menacent d’égorger un camarade à Brest pour extorquer son argent
Ils braquent une femme et son bébé à Nanterre et engagent une course-poursuite avec sa voiture
Deux frégates de guerre grecque et turque se seraient heurtées en Méditerranée orientale
Tags:
sanctions, David Tessler, Heather Nauert, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook