Ecoutez Radio Sputnik
    Nemanja Matić

    Quel avenir pour le footballeur de Manchester qui n’a pas rendu hommage aux soldats UK?

    © AFP 2018 Fabrice COFFRINI
    International
    URL courte
    23646

    Le refus du joueur serbe de Manchester United, Nemanja Matić, de porter le maillot avec un coquelicot pour rendre hommage à la mémoire des soldats britanniques ne sera pas sans conséquences pour sa carrière parce que «les Anglais ne le lui pardonneront pas», a declaré à Sputnik l’ancien footballeur yougoslave, Dušan Savić.

    Interrogé par Sputnik, l'ancien footballeur yougoslave, Dušan Savić, est persuadé que le refus du joueur serbe de Manchester United, Nemanja Matić, de porter sur son maillot un coquelicot en signe d'hommage aux soldats britanniques décédés lors de conflits militaires aura des conséquences pour sa carrière dans ce club anglais.

    «Il a fait cela de tout son cœur, en étant probablement conscient des conséquences. Je pense que les Anglais ne le lui pardonneront pas. Ils attendront le premier match durant lequel il ne jouera pas très bien et vous verrez…», a expliqué M.Savić.

    Toutefois, il comprend et partage la position de M.Matić. Selon lui, le joueur de Manchester United a rappelé de cette manière les victimes des bombardements de la Yougoslavie effectués par l'Otan avec la participation du Royaume-Uni en 1999.

    «Il est un fils d'Ub. Je pense qu'il est temps de quelqu'un dise à haute voix, qu'il se respecte et honore les victimes de son peuple. Nemanja Matić s'est présenté comme un homme avec sa propre position et capable de penser par lui-même», a conclu l'interlocuteur de Sputnik.

    Le coquelicot est la fleur traditionnellement utilisée chaque année dans la Premier League anglaise pour rendre hommage aux soldats britanniques décédés dans des conflits. Le 3 novembre, lors du match entre Manchester United et Bournemouth, Nemanja Matić a refusé de porter le le maillot avec un coquelicot. Il a motivé ce geste par sa volonté de rendre hommage à la mémoire des victimes des bombardements de la Yougoslavie de 1999, auxquels avait participé le Royaume-Uni.

    Lire aussi:

    Un homme de 23 ans arrêté en lien avec l’attentat de Manchester
    Au seuil des années 1980, la Yougoslavie aurait pu créer sa bombe atomique
    «L'Occident ne se repent pas pour les bombardements sur la Yougoslavie»
    Tags:
    footballeur, soldats, militaires, football, bombardements, Manchester United F.C, OTAN, Yougoslavie, Royaume-Uni, Serbie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik