Ecoutez Radio Sputnik
    Eau

    En lançant ce projet, le groupe algérien Cevital va créer 1.000 emplois dans les Ardennes

    CC0 / wuny
    International
    URL courte
    5259

    Pour son troisième investissement en France, le groupe algérien Cevital va créer une usine à Charleville-Mézières spécialisée dans la fabrication d’équipements d’épuration de l’eau, a annoncé, ce 7 novembre, le PDG du groupe en précisant que cette unité emploiera 1.000 personnes à terme.

    Le premier groupe industriel algérien privé Cevital va lancer la construction d'une unité de production d'équipements de traitement de l'eau à Charleville-Mézières, sur un site abandonné par PSA. C'est ce qu'a déclaré, ce 7 novembre, Issad Rebrab, le PDG de Cevital, considéré comme la première fortune d'Algérie, à l'occasion de la visite d'Emmanuel Macron au site PSA à Les Ayvelles, près de Charleville-Mézières.

    «C'est un beau projet qui a vocation à créer à court terme des dizaines d'emplois», a annoncé la présidence française, en précisant que l'État travaillait «depuis plusieurs mois avec Cevital afin de concrétiser un investissement dans le bassin d'emplois de Charleville Mézières».

    La visite de Macron dans cette usine a pour objectif de «marquer l'intérêt pour de tels projets "menés" de la part de groupes étrangers, incluant des technologies liées à la transition écologique et créatrices d'emplois», a souligné l'Élysée qui estime que cet investissement est «emblématique de la proximité économique entre la France et l'Algérie».

    Le projet en question, qui selon M.Rebrab pourrait créer jusqu'à un millier d'emplois à terme, consiste à lancer, dans une première phase, une usine de fabrication de membranes et de stations de production d'eau ultra pure, de dessalement d'eau de mer et de traitement des eaux industrielles en utilisant la EvCon, une technologie allemande acquise dernièrement par Cevital. Selon un collaborateur du patron du groupe algérien, cité par le site d'information Tout Sur L'Algérie (TSA) dans son édition du 7 novembre, le projet de Charleville-Mézières serait une plateforme de Cevital dans sa stratégie de développement à l'international. «L'industrie pharmaceutique et l'industrie agro-alimentaire auront besoin d'utiliser l'eau ultra pure et sont appelées à rénover l'ensemble de leurs équipements. Sans compter le dessalement d'eau de mer et le traitement des eaux industrielles, notamment dans le secteur de la pétrochimie», a-t-il indiqué.

    Dans ce cadre, Issad Rebrab a affirmé que «chaque baril de pétrole extrait entraîne avec lui quatre à cinq barils d'eau réinjectée le plus souvent dans le sous-sol», en rappelant que rien qu'aux États-Unis, le traitement de ces eaux représente un marché de 32 milliards de dollars.

    Pour rappel, Cevital a acquis récemment en France le fabricant de portes et fenêtres Oxxo et le producteur d'électroménager Fagor-Brandt.

    Lire aussi:

    Effondrement d'un immeuble à Charleville-Mézières, pas de victime pour l'heure
    Israël risque de rester sans eau
    Une nouvelle station de dessalement construite en Crimée d’ici 2025
    Tags:
    offre d'emploi, emploi, investissements, Cevital, Issad Rebrab, Emmanuel Macron, France, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik