Ecoutez Radio Sputnik
    Maria Zakharova

    Élections américaines de mi-mandat: Zakharova plaisante sur le rôle des «hackers russes»

    © Sputnik . Eugeny Bijatov
    International
    URL courte
    5400

    Il est maintenant établi qu'à l'issue des élections de mi-mandat aux États-Unis, le parti Républicain conserve sa majorité au Sénat mais la perd à la Chambre des représentants. Les hackers russes y sont-ils pour quelque chose? Maria Zakharova attend déjà les premières réactions de responsables politiques américains.

    Bien que les résultats des élections américaines de mi-mandat ne soient pas encore définitifs, il est clair que les Républicains conservent et renforcent leur majorité au Sénat. Les Démocrates reconquièrent la Chambre des représentants. Pour la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova, la situation offre une grande marge d'interprétation sur la prétendue ingérence russe dans le scrutin.

    «Je me demande comment les résultats du scrutin seront interprétés par les responsables politiques américains», a-t-elle écrit sur son compte Facebook.

    Selon la diplomate, les résultats des élections pourront être expliqués de deux façons:

    «1.C'étaient les hackers russes, sinon nous aurions obtenu les deux chambres (cette version convient aux représentants de deux partis) 2. Les élections se sont passées sans intervention des hackers russes (les Républicains préciseront "c'est parce que nous avions demandé à la Russie de ne pas s'en mêler", et les Démocrates ajouteront "c'est parce que nous avions fait pression sur les Républicains"».

    Quoi qu'il en soit, a précisé Maria Zakharova, l'hypothèse de l'ingérence russe peut toujours être utile.

    «Est-ce que cette fois les hackers russes ne seraient pas "intervenus d'une manière flagrante", mais auraient "finement joué"?», a-t-elle conclu.

    Le Président américain a qualifié mercredi de «grande victoire» les résultats des élections en questions. D'après les résultats préliminaires, les Républicains auraient renforcé leur courte majorité au Sénat d'au moins deux sièges, tandis que les Démocrates auraient repris le contrôle de la chambre basse du Congrès avec 27 sièges supplémentaires, obtenant exactement 218 représentants, soit le minimum pour une majorité.

    Auparavant, des responsables américains avaient accusé la Russie d'avoir mené des cyberattaques sur les systèmes informatiques des organisations politiques américaines afin d'influencer les résultats de l'élection présidentielle de 2016.

    La Russie a à plusieurs reprises démenti toute ingérence dans les affaires intérieures d'autres pays ainsi que toutes tentatives d'exercer une influence sur les processus électoraux. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a qualifié ces allégations d'«absolument infondées».

    Lire aussi:

    Pourquoi Facebook renonce aux mails en faveur des lettres sur papier
    Les résultats des élections de mi-mandat sont-ils une «grande victoire» pour Trump?
    Moscou réagit aux accusations de Microsoft
    Tags:
    cyberattaque, Donald Trump, Maria Zakharova, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik