Ecoutez Radio Sputnik
    Les présidents chinois et russe, Xi Jinping et Vladimir Poutine

    Donald Trump donne une évaluation de ses relations avec les dirigeants russe et chinois

    © Sputnik . Host Photo Agency
    International
    URL courte
    5220

    Soulignant qu'il «connaît mieux» le Président chinois que Vladimir Poutine, le PrésidentDonald Trump a indiqué mercredi qu'il entretenant entretenait des «bonnes relations» avec les deux.

    Intervenant lors d'une conférence de presse à la Maison-Blanche, au lendemain des élections de mi-mandat aux États-Unis, Donald Trump a parlé de ses relations avec Vladimir Poutine et Xi Jinping.

    «J'ai de bonnes relations avec les deux. Je connais mieux le président Xi. Pourtant je crois que les choses entre moi et eux se sont bien arrangées», a déclaré le Président américain.

    Confondant la Finlande et la Russie, il aussi a apprécié les résultats de sa rencontre avec Vladimir Poutine à Helsinki au mois de juillet.

    «Effectivement, nous avons eu une très bonne rencontre en Russie, la rencontre que vous n'avez pas aimée, mais c'est normal», a-t-il ajouté.

    Donald Trump a également déclaré qu'il devrait rencontrer Kim Jong-un en 2019.

    «Au début de l'année prochaine […] Nous sommes très heureux de l'évolution de la situation en Corée du Nord. Nous pensons que tout va bien se passer. Nous ne sommes pas pressés», a-t-il indiqué.

    Organisées deux ans après la présidentielle, les élections de mi-mandat sont souvent perçues comme un référendum sur le locataire de la Maison-Blanche. Le vote devait déterminer la majorité au Congrès américain pour les deux dernières années de la présidence Trump.

    Lire aussi:

    Trump évoque «un immense succès» au Sénat mais perd la Chambre des représentants
    Élections US 2018: pas de signe d'«ingérence russe» détecté, selon Lavrov
    Trump dévoile les thèmes de sa rencontre avec Poutine à Helsinki
    Tags:
    Xi Jinping, Kim Jong-un, Donald Trump, Chine, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik